Le programme de Pierre Cohen quartier par quartier

Pierre Cohen programme et sloganMardi matin, Pierre Cohen a présenté à la presse son programme de campagne pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014. En voici l’intégralité, détail par détail, dossier par dossier, quartier par quartier.

Avec ce nouveau programme, Pierre Cohen et son équipe proposent « d’amplifier cette politique grâce à de grands projets, mais aussi des actions qui impliquent au quotidien les toulousains, et qui leur permettent d’exercer leur citoyenneté ».

DEUx GRANDS PROGRAMMES, au cœur de la métropole, « viendront progressivement redessiner l’image de Toulouse et renforcer
son identité » :
– le grand programme Canal-Garonne, grâce à une requalification d’envergure, permettra à la ville de renouer avec ses cours d’eau.
– le grand programme de Toulouse Euro Sud Ouest, avec l’arrivée prochaine du TGV à Matabiau, permettra de créer un
environnement plus agréable à vivre et digne d’une métropole européenne.

NEUf GRANDS PROJETS URbAINS seront confortés ou lancés pour améliorer la qualité de vie et développer l’attractivité de
Toulouse, à l’image des autres grandes villes européennes :
– Toulouse Centre, poursuite du projet Busquets
– Parc Toulousain du Ramier, poumon vert de la ville
– Grand Projet de Ville, sur les quartiers Mirail, Empalot…
– Toulouse Montaudran Aerospace
– Quartier des Sciences, allées Jules Guesde
– Oncopôle, zone économique et scientifique dédiée à la santé
– Nouveau Parc des Expositions et aménagement des dessertes Nord Ouest
– Cité de la Danse La Grave.
– borderouge – Izards, grand projet d’aménagement urbain des quartiers nord.

Transports et circulation

DE NOUVELLES CENTRALITÉS URbAINES DyNAMIQUES ET PERfORMANTES véritables éco quartiers des temps nouveaux,  seront créées et aménagées à Montaudran, la Cartoucherie, Malepère, Paléficat, Saint Martin du Touch, mais aussi dans les quartiers en renouvellement urbain comme Empalot, les Izards, la Reynerie.

UNE PRIORITÉ : VOTRE MObILITÉ
• TOUTES LES OPÉRATIONS PRÉVUES AU PLAN DE DÉPLACEMENT URbAIN (PDU) SERONT LANCÉES AU COURS DU MANDAT
(120 kms de sites protégés pour les transports collectifs) :
– Ligne tramway Envol vers l’aéroport en 2015
– Liaison des Ramassiers en 2015
Aérotram (Oncopole – UPS) (2017)
– bus Rapide Ouest (Tournefeuille – Toulouse) (2017)
– bus Rapide Portet – Oncopôle (2018)
– Prolongement de la ligne b du métro à Labège (2019)
– Achèvement de la ligne A du métro avec le doublement de sa capacité (horizon LGV)
– Ligne tramway Canal (horizon LGV)
• L’OffRE bUS SERA AMPLEMENT DÉVELOPPÉE parce que la logique de réseau est essentielle à l’évolution des comportements et à l’utilisation des transports collectifs :
– création d’une ligne Tournefeuille – basso Cambo – Lycée Polyvalent en 2015
– mise en service d’une ligne Tournefeuille
– Ramassiers
– création d’une ligne transversale Nord de Toulouse / Colomiers en 2015 (avec desserte Airbus et tronçon en site propre).
– création d’une ligne Amidonniers – Jeanne d’Arc – Matabiau
– création d’une ligne traversant Les Pradettes
• DIx LIGNES LINEO SERONT LANCÉES D’ICI
2020 dont les lignes LINEO 10, 14, 22, 38, 62, 64 ainsi que la nouvelle ligne Pradettes.
– l’amplitude horaire de toutes les lignes de Bus sera élargie jusqu’à 21 h
– après le succès du premier service de nuit, Noctambus sera déployé en étoile avec la mise en service de trois nouvelles lignes.
– des voies rapides réservées aux bus (bande d’arrêt d’urgence) seront rapidement expérimentées
• L’ExTENSION DES hORAIRES D’ExPLOITATION DU MÉTRO JUSQU’à 3h DU MATIN et des solutions spécifiques pour les salariés de la « nuit » seront étudiées et mises en débat
• LA PROMOTION DE TOUS LES MODES DOUx SERA DÉVELOPPÉE
– poursuivre l’extension des voies cyclables et des axes en réseau express, avec l’objectif d’atteindre 200 km d’ici 2020
– faciliter le stationnement vélo dans l’espace public
– développer les espaces de circulation apaisée (zones 30) et de sécurisation piétons/cycles
– inciter à la pratique auprès des plus jeunes (vélo-école)
– accélérer la piétonisation et valoriser cette mobilité par un jalonnement d’itinéraires
– créer une voie réservée aux modes doux le long des canaux…
• LE COVOITURAGE SERA DÉVELOPPÉ et encouragé notamment par l’identification de point d’arrêts et de prise en charge

LE STATIONNEMENT EST UNE DIMENSION ESSENTIELLE DE LA ChAINE DE LA MObILITÉ. UNE POLITIQUE GLObALE DE GESTION SERA DÉVELOPPÉE :
Le stationnement est une dimension essentielle de la chaine de la mobilité.
Une politique globale de gestion sera développée :
– le nombre de places dans les parkings relais progressera de 60 %
– l’extension des parkings vélos et parkings dédiés aux motos sera planifiée
– le plan local de stationnement sera amplifié au travers de l’offre réservée aux habitants toulousains à travers l’abonnement préférentiel résident intégrant les parkings en ouvrage.
– une société publique locale (à 100 %) sera créée pour gérer le stationnement et ses infrastructures. L’objectif est celui d’une maîtrise publique et réactive de l’offre, de son évolution, de ses tarifs.

Un titre unique de transport avec la Région, le Département et Tisséo sera lancé dès 2015.
• Le Schéma Régional de l’Intermodalité, prévu par la nouvelle loi de décentralisation, sera engagé sur des propositions de tarification, d’information des voyageurs, de billetique, d’interopérabilité (tram-train) et de coordination des horaires.
• En collaboration avec la Région, les études pour permettre l’utilisation partagée du réseau tram-train seront accélérées. Le renforcement de la ligne C (TER) en collaboration avec la Région sera engagé.
• Des plate formes urbaines de livraison de marchandises avec des services complémentaires en direction des entreprises (garages associatifs, bornes,…) seront mises en place.

Logement

UN LOGEMENT POUR TOUS
• Des assises de « la ville et de l’habitat » lanceront l’élaboration du futur Plan Local de l’Habitat (PLH) et du Plan Local d’Urbanisme (PLU) communautaire.
• Toulouse mettra en oeuvre le principe des trois tiers : 1/3 locatif social, 1/3 accession sociale et abordable, 1/3 privé afin de parvenir au seuil de 25% de logements sociaux à l’horizon 2025.
• Les services publics dédiés à l’accueil et à l’information des habitants sur les politiques et les dispositifs en matière d’habitat seront optimisés et si besoin regroupés.
• La reconquête foncière de sites anciens ( Niel, Cartoucherie, Montaudran, CEAT … ) sera poursuivie au profit d’un habitat et d’un aménagement diversifiés.
• L’offre de logements adaptés pour les seniors, après une première expérimentation réussie, sera développée dans le parc public.
• Un dispositif diversifié de solutions et d’accompagnements sera développé face au manque de places d’hébergement adaptées aux situations de précarité

Accessibilité

TOULOUSE, VILLE ACCESSIBLE
• La dynamique spécifique engagée en faveur de l’accessibilité pour les personnes handicapées sera maintenue dans son effort budgétaire.
• L’accessibilité à l’offre de logements sociaux pour les personnes handicapées sera renforcée, en lien avec les bailleurs et les associations. Les aides à l’adaptation des logements pour leur accessibilité seront améliorées en lien avec les professionnels du bâtiment.
• Un centre mutualisé de ressources et de recherche aidera à la mise en réseau des filières de l’économie sociale sur le champ du handicap.
• Des lieux de repos, de répit et d’échanges pour les parents ou familles concernés par le handicap seront créés. Toulouse participera au financement d’outils d’accompagnement des aveugles et des malvoyants.
• Un guichet SPÉCIFIQUE de délivrance des places de Spectacles et loisirs sera ouvert

Jeunesse

AGIR POUR LA JEUNESSE
• Le pass log, avance du premier mois de loyer, sera étendu à tous les apprentis.
• Des Pôles Jeunesse seront identifiés au sein des Maisons de la Citoyenneté pour regrouper l’ensemble des accès aux services fournis par les accueils jeunes, les Points d’Information Jeunesse, la mission locale…
• Une auberge de jeunesse sera créée pour répondre au besoin d’accueils des jeunes et des groupes.
• Un plan en faveur de la santé des jeunes sera mis en place. La lutte contre la drogue et l’alcoolisme sera une grande cause municipale.
• Un Kiosque jeune sera installé au centre ville pour la vente à tarif préférentiel le jour même des invendus du jour des salles de spectacles.
• La rénovation et la diversification des logements étudiants sera renforcée notamment en faveur de la colocation solidaire, du logement intergénérationnel et de la colocation étudiante.

Culture

L’AMBITION CULTURELLE
• L’ambition culturelle se manifestera par la diversité des lieux et des grands projets :
– Maison de l’Image à Reynerie
– Compagnie la Machine et mémoire de l’Aéropostale à Montaudran
– Quai des savoirs Allées Jules Guesde
– Le Castelet de la prison St Michel, équipement dédié à la mémoire et à la vie du quartier
– Cité de la Danse à La Grave
– MixArt Myris à la halle de la Cartoucherie
– Salle de projection et d’espaces dédiés aux Festivals de cinéma à Niel.
– Restructuration du Musée des Augustins dans le cadre du plan de rénovation des musées
– Biodyssée Oncopôle
– création d’un espace dédié à la culture méditerranéenne et des émigrations du sud.
• Une politique culturelle accessible à tous
– Le « Passeport pour l’Art », dont bénéficient aujourd’hui près de 20000 enfants scolarisés, sera élargi aux adultes et aux familles
– La pratique musicale sera développée, dans chacun des secteurs de la ville
– Des pauses culturelles dans tous les champs de la culture seront organisées, après le succès des « pauses musicales » : musées, théâtre, danse, cirque…
– Des ateliers d’artistes plasticiens seront créés à l’Orangeraie du Château de la Reynerie dès 2015.
• Le bureau Toulouse Tournages, créé en 2009 pour accueillir et accompagner le tournage de films dans la ville sera consolidé.
TLT, devenue une Société d’Economie Mixte, service public de local de proximité, sera un véritable outil de diffusion, d’expression et de production locale.
• Un cluster du cinéma d’animation sera lancé autour du Cartoon Forum que Toulouse accueille depuis 3 ans. La même
dynamique sera recherchée pour les musiques actuelles autour du Métronum.
• L’Occitan bénéficiera d’une politique de valorisation soutenue :
– dans toutes les structures dédiées aux enfants et dans le cadre des politiques culturelles, la transmission, la pratique et l’histoire de la langue occitane seront développées.
– l’usage public de l’occitan dans les lieux publics sera poursuivi.
– la mission du conservatoire occitan sera enrichie. La culture occitane sera valorisée à travers le fonds patrimonial et notre politique touristique

Sports

L’AMBITION SPORTIVE
• Six grands projets de complexes sportifs seront lancés
– Ancien complexe Air France de Montaudran
– Site universitaire Daniel Faucher
– Installations sportives du CEAT
– Nord toulousain
– Ouest toulousain
– Complexe Arnauné des Minimes
• Un plan « piscines » pluriannuel de réhabilitation et de construction sera lancé à l’échelle de la Métropole.
• La création de parcours de santé et de terrains multisports en accès libre sera poursuivie.
• Une opération chèque réduc, afin de développer la pratique sportive, permettra de prendre en charge la moitié de la licence sportive pour les familles bénéficiaires de l’ARS.
• Un dispositif « Sport sur ordonnance » visant à la prescription de séances de sport pour certains patients par leur médecin sera expérimenté.

ACTION PUBLIQUE

• La ville de Toulouse initiera un Pacte d’Action Publique pour moderniser et renforcer ses moyens d’action. Innovantes, de nouvelles autorités organisatrices coordonneront les partenaires autour d’enjeux de service public dans plusieurs domaines stratégiques. Chacune de ces autorités sera dotée d’un Parlement, instance représentative, permettant de partager les ambitions.
– Espace Public et Stationnement L’espace public appartient à tout le monde. Il doit être pensé et organisé pour permettre toutes les mobilités et toutes les occupations du domaine public, c’est à dire le vivre ensemble.
– Autonomie de la personne Une ville de progrès est une ville qui permet à chacun l’autonomie, quels que soient son
âge et sa condition sociale ou physique. Sur la base des expérimentations en cours, une action municipale sur les services à la personne âgée, sera développée autour de l’aide au maintien à domicile et du portage des repas.
Eau et Assainissement Les moyens nécessaires devront être mobilisés afin d’engager le processus de retour en régie de la gestion du service public de l’eau potable au plus tard d’ici 2020. La tarification sociale de l’eau sera étudiée. Un audit des contrats du service public de l’assainissement de la Communauté urbaine sera engagé.
Énergie Apporter de la cohérence pour la gestion de l’énergie, définir les stratégies de développement à travers une orientation globale et pragmatique en matière de consommation, de mix énergétique, de production, de distribution et de lutte contre la précarité énergétique, telle est notre feuille de route, en lien avec notre Plan Climat.
Numérique L’enjeu de la ville connectée est de gérer à la fois les infrastructures de télécommunication et le développement
des services numériques (mobilité, démarches administratives…). Le maillage en fibre optique, l’extension des accès publics au WIFI, une application mobile de paiement Tisseo, la carte sans contact Montoulouse seront des exemples de ce que nous engagerons ou poursuivrons.
• Au travers de l’instauration de Conférences Territoriales de l’Action Publique, la coopération avec les autres collectivités territoriales, Département et Région, sera renforcée.
• Le dialogue métropolitain créé en 2012 avec toutes les villes métropolitaines de la Région (Albi, Auch, Montauban, Carcassonne, Rodez…) se traduira par une amplification de ses actions.

Universités et Innovation

FAIRE CAMPUS A TOULOUSE
• Nous voulons une ville de la connaissance pour tous. Ce que notre métropole compte de richesses individuelles et collectives, de savoirs partagés, de compétences singulières, de pratiques citoyennes, voilà ce qui fonde le campus des temps nouveaux. Celui du décloisonnement des lieux et des institutions, celui de leur éclosion à l’échelle de la ville elle-même.
• LE plus grand Campus européen de l’innovation sera poursuivi à Montaudran : activités liées au spatial et à l’aéronautique (CEA, Institut de Recherche Technologique, Espace Clément Ader, calculateur Météo France, maison de la formation, pépinière dédiée), logements, commerces, offre de transports de qualité et espaces culturels d’envergure métropolitaine (Mémoire de l’Aéropostale et La Machine) et de visibilité internationale.
• Un Campus Numérique, sera créé, réseau de lieux et d’usages, à la fois physique et virtuel, où se côtoieront des Start-up numériques, des chercheurs dans tous les domaines, des designers, des étudiants… L’université populaire de Toulouse sera créée d’ici à 2015. Elle permettra de transmettre gratuitement des savoirs théoriques ou pratiques à tous les publics.
• Un guichet UNIQUE pour les étudiants sera créé dans le futur Quartier des Sciences, Allées Jules Guesde.

Emploi, développement économique

LE DÉFI DE L’EMPLOI ET DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
• SEPT programmes d’action seront lancés, en complément de l’excellence industrielle de l’aéronautique et du spatial, afin de favoriser le développement, l’innovation et la structuration de secteurs économiques métropolitains autour de :
– la filière du numérique
– la filière de la santé et du vivant
– la filière de l’artisanat et des TPE du BTP
– la filière de l’agroalimentaire
– la filière de l’économie sociale et de l’aide à la personne
– la filière du tourisme
– la filière des clusters culturels.
• Un « comptoir des Initiatives » sera institué pour valoriser et donner suite à la créativité des jeunes, pour accompagner leurs projets et favoriser la médiation vers la création d’entreprises.
• 100 projets d’entreprises issus des quartiers prioritaires seront appuyés d’ici 2015.
• Un incubateur pour l’innovation sociale permettra d’accompagner les collectivités territoriales ou les porteurs de projet pour des besoins sociaux non satisfaits ou nécessitant une expérimentation. L’accompagnement de la création d’entreprises sociales et solidaires sera fortement développé. Une pépinière métropolitaine (la Serre) pour les entreprises solidaires proposera des locaux modernes, des équipements et des services performants aux entreprises sociales.
500 emplois d’avenir dès 2014 : la ville de Toulouse, la Communauté urbaine et leurs établissements publics s’engagent dans le cadre du dispositif national des emplois d’avenir, à créer et à assurer pour chacun des jeunes une formation.

Un « social business act » à la toulousaine, au service de l’emploi, permettra d’augmenter l’usage de la clause d’insertion dans nos marchés publics, d’en étudier l’extension, de renforcer le contrôle de son efficacité et d’utiliser toutes les possibilités offertes par le droit en vigueur.
• La ville de Toulouse et Toulouse Métropole orienteront leurs demandes de recherche et d’innovation vers les start up afin de favoriser l’éclosion d’un véritable laboratoire urbain, vitrine des nouvelles technologies et des savoir-faire locaux.
• La création de nouveaux pôles commerciaux dans les secteurs en cours d’aménagement ou en renouvellement urbain sera prise en compte en amont de toute opération d’aménagement. La commercialité dans les quartiers et territoires à enjeu sera amplifiée (qualité des espaces publics, stationnement réglementé, animations, soutien aux associations…). L’installation en pied
d’immeuble d’activités économiques et commerciales sera favorisée.
• TOULOUSE au rendez-vous du dynamisme commercial. Tous les leviers seront utilisés :
– Droit de préemption des baux et fonds de commerce, régulation des implantations grâce au Plan Local d’Urbanisme…
– L’opération « Commerce Avenir » pour le portage de murs commerciaux sera étendue.
– Le maintien de l’artisanat en centre ville et dans les quartiers ainsi que la création de nouveaux « villages d’artisans » seront appuyés.
• Le schéma de développement des marchés couverts et de plein vent sera mis en oeuvre pour animer les quartiers et impulser de nouveaux modes de consommation. Les chaînes d’approvisionnement locales (en lien avec le Marché d’Intérêt National) seront développées. En concertation avec les commerçants, l’évolution des marchés couverts sera étudiée afin de s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs.

Défi énergétique

RÉPONDRE AU DÉFI ÉNERGÉTIQUE
• La lutte contre la précarité énergétique et en faveur du pouvoir d’achat sera accentuée :
– l’accompagnement en faveur de l’économie d’énergie par des médiateurs sera engagé.
– une maison de l’éco-citoyen et de l’écoconstruction sera créée.
– les circuits courts de proximité seront renforcés.
– des mesures en faveur de la réhabilitation thermique des logements seront prises.
• Des politiques volontaristes seront définies pour rentrer résolument dans l’ère de la transition énergétique et mettre en oeuvre le Plan Climat. Les réseaux électriques intelligents et un système urbain basse consommation seront développés.
• La production et l’utilisation d’énergies renouvelables (réseaux de chaleur, méthanisation, solaire, photovoltaïque, bois de récupération collecté et trié…) seront amplifiées, notamment pour le chauffage des bâtiments publics.
• Une nouvelle voie pour la valorisation des déchets résiduels autres que l’incinération ou l’enfouissement – les Combustibles Solides de Récupération (CSR) – pour les industriels sera utilisée.
• Un Fonds d’investissement partenarial à partir du « Fonds de compensation carbone » pour soutenir des PME innovantes sera créé. Toulouse et la métropole contribueront au développement d’entreprises de l’énergie (extension locale du pôle de compétitivité DERBI). Toutes les opportunités de développement de nouvelles filières et d’emplois, liées à la transition énergétique seront favorisées.
• Toulouse multipliera les initiatives pour être une ville pilote dans l’Education environnementale .
• L’effort en faveur des jardins partagés sera poursuivi : dès 2014, nous livrerons quatre jardins partagés dans les quartiers des Izards, d’Empalot, de St Simon et du Château de l’Hers. D’autres suivront notamment à Bellefontaine, Jolimont, 7 Deniers et Ponts Jumeaux.

Creches et écoles primaires

LE DEFI DE LA VILLE EDUCATRICE
• L’EFFORT DE création de places en crèche sera poursuivi (1000 ont été créées entre 2008 et 2014). Le réseau d’assistantes maternelles sera développé. Des centres multiaccueil et petite enfance seront ouverts notamment à : Guillaumet, Ernest Renan, Guilhemery, Bourbaki, Grand Selve, ilot Natura, Bordeblanche, Chalets…
• Des modes de gardes alternatifs seront amplifiés, en lien avec les associations de parents, pour faire face à la croissance démographique.
• Un service en faveur de la garde d’enfants dont les parents travaillent en horaire décalé sera développé.
• Un accueil des enfants entre 2 et 3 ans à l’école sera expérimenté en partenariat avec l’Education Nationale.
• Toutes les écoles seront dotées d’équipement numérique dans le cadre d’un plan pluri-annuel.
• LES DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLARITÉ, d’aide aux devoirs et de réussite éducative se poursuivront.
• Un lieu ressource – l’ île aux parents service public, solidaire et innovant de la parentalité : pour assurer la continuité éducative, fédérer les projets, faciliter les débats et les échanges.

International

Les coopérations avec Düsseldorf, Chongqing, Bologne, Atlanta, Tel Aviv, N’Djamena, Saragosse, Hanoï, Elche, St Louis du Sénégal, Kiev ainsi que, plus récemment, Ramallah, les échanges avec Barcelone et les villes de l’Aéropostale sur les 3 continents seront renforcés.
• Un accord de coopération avec une ou plusieurs villes du Maghreb sera étudié.
• Le rayonnement de Toulouse Métropole sera amplifié par :
– une présence plus affirmée à Bruxelles
– l’augmentation des partenariats avec « So Toulouse »pour faire rayonner la Métropole dans les grandes villes étrangères avec lesquelles nous avons des accords de coopération.
– l’utilisation de grands évènements métropolitains (Futurapolis, Novela) pour accroître le rayonnement international
– le renforcement, dans les thématiques de ces évènements, de nos accords avec nos villes partenaires
– Un réseau d’ambassadeurs de la Métropole et de la Ville, avec le concours des étudiants, sera amplifié.
• Les missions concourant à l’attractivité de Toulouse seront regroupées. Le positionnement scientifique mondial de Toulouse sera affirmé en s’appuyant sur la mobilisation autour du cluster tourisme d’affaires.

laîcité, sécurité, propreté

TOULOUSE VILLE OUVERTE ET SOLIDAIRE
• Toulouse, ville tolérante, affirmera sa volonté de lutter contre le racisme et l’antisémitisme. Toutes les politiques municipales seront mobilisées.
• La laïcité sera au coeur de nos actions en particulier à travers l’action du Conseil de la Laïcité.
• les initiatives contre toutes les formes de discrimination seront amplifiées à partir de l’Espace des diversités.
• Un lieu – La Maison des Femmes – dédié à l’information et à l’orientation de femmes sera créé.
TOULOUSE VILLE TRANQUILLE
• Les missions de l’Office de la Tranquillité seront étendues. Sa réactivité et ses fonctions de médiation seront confortées.
• De nouveaux moyens seront développés pour une deuxième étape du Plan Propreté. Le déploiement de 100 sanisettes publiques gratuites supplémentaires et de canisites sera poursuivi ainsi que l’élargissement du tri sélectif et la collecte des cartons.
• La ville mobilisera tous ses moyens, dans le cadre de ses compétences, pour lutter contre toutes les formes de violence et la prostitution aux côtés de l’Etat et des acteurs de la prévention.
• Toulouse deviendra une ville pilote dans la lutte contre les violences conjugales en l’inscrivant au coeur de son Contrat Local de Sécurité.
> nous installerons des dispositifs de vidéo-surveillance là où le diagnostic territorial en montrera la pertinence. Ces installations seront soumises à l’examen de la Commission des Libertés Publiques.
• Pour réduire la délinquance, il faut agir avec efficacité contre la récidive. La ville de Toulouse, en collaboration avec la
justice, renforcera sa contribution dans la prévention de la récidive en augmentant, en particulier, les possibilités de Travaux d’Intérêt Général et de tutorat.
• Nous RENFORCERONS la coopération deS policeS MUNICIPALE ET NATIONALE, sur la base d’un premier bilan positif de la convention en vigueur, afin d’améliorer son efficacité dans le cadre d’un partenariat étroit.
• L’équipe de tranquillité nocturne, composée de médiateurs et de policiers municipaux, jusqu’à 2 heures du matin, verra ses moyens d’intervention renforcés.

démocratie

• Des Fa briques de quartier seront déclinées dans chaque quartier sur le modèle de la Fabrique Urbaine. Elles permettront de mettre en place un « urbanisme participatif ». La reconversion de l’ancien Théâtre des Nouveautés permettra dès 2015 d’y retrouver la Fabrique Urbaine, un véritable lieu ressource et vitrine du nouveau Toulouse pour penser la ville et son projet urbain.
• Toulouse initiera un Bureau des temps pour ouvrir la réflexion avec les grands employeurs sur la complémentarité des temps du travail et du transport, s’interroger sur le temps du service public en rapport avec celui des citoyens, imaginer de nouvelles expériences d’économie du temps, repérer les temps oubliés ou fragmentés (horaires atypiques…).
• Une charte de la concertation en mati ère d’urbanisme sera élaborée pour déterminer les règles et méthodes à appliquer à tous les projets.
• Les Maisons de la Citoyenneté proposeront plus d’accès aux services : aide juridique et d’accès au droit, d’écrivain public et de traduction, en direction de tous les publics.
• Les instances de représentation démocratique actuelles seront renforcées (Conseil des Séniors, Conseil des Résidents Etrangers, Conférence du Commerce et de l’Artisanat, Conseil de la vie étudiante, Conseil des Jeunes, Conseil Municipal des Enfants, Parlement du sport, …). D’autres seront créées comme un Parlement du transport et de la mobilité qui permettra aux entreprises, acteurs économiques et partenaires sociaux d’être associés aux choix stratégiques.
• Les instances de démocratie locale (commission de quartier, conseil de secteur) seront confortées et développées.
• Des conseils citoyens seront mis en place dans le cadre de la Politique de la Ville.
• La e-démocratie sera développée dans les quartiers toulousains : lettres d’informations, réseaux sociaux, plate-forme coopérative…
• Les politiques municipales et métropolitaines seront annuellement évalué Es par un observatoire permanent.
• Les budgets participati fs, mis à la disposition des quartiers, seront augmentés.
• Le Crédit Municipal , établissement à but non lucratif de la ville de Toulouse, poursuivra la diversification de ses missions sociales par la mise en oeuvre du prêt aux associations.
• Des salles seront proposées aux habitants à l’occasion de célébrations exceptionnelles
• Un plan de déplacements de quartier, testé aux Minimes, sera élaboré dans tous les secteurs de la ville.
• Les « diagnostics en marchant », ouvert aux Toulousains, seront généralisés pour identifier les sujets à traiter en matière d’espace urbain, de propreté…
• Les dispositifs de démocratie participative seront étendus à l’échelle de la métropole.
• Une fête annuelle des places et quartiers sera créée

1 Commentaire

Répondre
  1. Alors que les ateliers-vélo rassemblent une grande partie des cyclistes, rien n’est prévu pour leur donner des locaux, rien n’est prévu pour que les récups leurs soient destinées pour un ré-emploi effiace. En clair, il n’y aura aucun vote des cyclistes en faveur de Cohen, et cela il l’apprendra dans les prochaines semaines…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *