Cavanna. hommage de François Hollande à l’homme de conviction

Célèbre Une de Hara Kiri.
Célèbre Une de Hara Kiri.
Célèbre Une de Hara Kiri.

Le président de la République François Hollande a tenu à salure le dernier voyage de François Cavanna, auteur récompensé du prix Interallié mais aussi et surtout fondateur de Hara Kiri et Charlie Hebdo. “Avec François Cavanna disparaît un écrivain qui a fait de la liberté son inspiration et de l’engagement son style. Ce fils d’immigré italien a merveilleusement servi la langue française : depuis « les Ritals » jusqu’à « Lune de miel », son dernier récit où il parlait avec franchise de sa maladie” souligne François Hollande jeudi après midi.

à lire aussi : Cavanna le rital du STO à Charlie Hebdo

“Son nom restera aussi indissolublement lié au lancement d’Hara Kiri, qui par son impertinence et ses provocations a secoué la société française” a encore commenté l’Elysée.
“François Cavanna était aussi un homme de conviction qui n’a jamais cessé de se battre pour de justes causes. J’adresse à ses proches mes très sincères condoléances.” a déclaré François Hollande dans un communiqué.

_____________
Cavanna était un homme libre, un résistant aux conformismes et au prêt-à-penser, un autodidacte défenseur de la langue française. Pour la plupart d’entre nous, le nom de Cavanna évoque d’abord le fondateur de Hara-Kiri, puis de Charlie Hebdo, autrement dit un esprit libre, audacieux, novateur pour qui le rire, l’humour, la caricature étaient autant d’armes pour tourner en dérision tous les conservatismes. “La France est ma mère. L’Italie, ma sœur” disait ce Rital irrévérencieux dont la plume a si bien su porter les valeurs de la République et la langue française dont il s’était épris sur les bancs de l’école républicaine. Romancier, essayiste, pamphlétaire, l’auteur des Ritals et des Russkoffs s’était peu à peu forgé une langue qui lui ressemblait : drôle et truculente, audacieuse et surprenante, une langue vraiment vivante : la langue de la République qui avait accueilli et intégré son père, maçon italien, héros véritable du récit de son enfance. Cavanna a été pour moi et restera, une référence, une source d’inspiration. Toujours prêt à batailler contre toutes les formes d’injustice, c’était un homme vraiment attachant, souvent inspiré et toujours émouvant.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.