les ratés du service presse de Hollande à Toulouse

Lire Pierre Cohen maire de Toulouse à la place de Patrick Cohen, journaliste de France Inter. Photo Toulouse7.com : extrait du communiqué de presse de l'Elysée
Lire Pierre Cohen maire de Toulouse à la place de Patrick Cohen, journaliste de France Inter. Photo Toulouse7.com : extrait du communiqué de presse de l’Elysée

François Hollande n’est pas encore arrivé à Toulouse. Mais déjà les erreurs des services de communication de l’Elysée se multiplient. De mauvaise augure.

François Hollande n’est pas encore arrivé à Toulouse mais déjà les bourdes de son entourage se multiplient. Le service presse, fait preuve d’une certaine indélicatesse avec la presse locale. Pis encore, le nom du maire de Toulouse Pierre Cohen est accroché pour se transformer en Patrick Cohen -voir la copie du communiqué en photo-. Une erreur qui n’est pas passée inaperçue et qui a donné lieu à plusieurs interprétations. Toutes politiques.

L’attachée de presse de l’Elysée est arrivée à Toulouse. En réunion avec les représentants de la presse locale, elle présente l’organisation du pool images. Précise horaires et  modalités des prises de son et d’images. Une vingtaine de journalistes toulousains sont présents. Ainsi que l’équipe de communication de la préfecture de Haute Garonne. Son téléphone sonne, elle s’interrompt en pleine discussion sans prendre la peine de s’excuser auprès de ses interlocuteurs. Ambiance. Dans la salle, un reporter est présent avec un bébé. Le bébé s’énerve, crie et pleure. Les attachées de presse présentes ne daignent pas prendre une minute pas lui procurer le simple bout de papier d’accréditation.

De l’avis de personnes présentes, toute l’opération a été montée à la hâte. Pilotée dans l’urgence à la fois à Paris et Toulouse ce qui peut expliquer ces quelques ratés.

2 Commentaires

  1. Erreur de communication de Toulouse7 !
    Augure est masculin, donc on écrit “mauvais augure”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.