Jean Philippe Girard lauréat de l’Académie nationale de médecine

Jean Philippe GirardJean-Philippe Girard, directeur de recherche à l’Inserm et directeur de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale à l’Université de Toulouse est récompensé par le Prix de Cancérologie Gallet et Breton 2013 de l’Académie nationale de médecine.

Le chercheur toulousain Jean Philippe Girard va recevoir le prix 2013 Gallet et Breton de l’académie nationale de médecine pour ses travaux sur les vaisseaux sanguins HEV qui combattent le cancer. Déja récompensé par la médaille d’argent 2013 du CNRS, Jean Philippe Girard recevra son prix lors de la séance solennelle de l’Académie nationale de médecine, mardi à Paris.

Âgé de 47 ans, ce chercheur toulousain a initié ses travaux sur les vaisseaux HEV dans les années 1990, à la faculté de médecine d’Harvard à Boston. Il les poursuit aujourd’hui à Toulouse à l’IPBS, un centre de recherche du CNRS et de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier en collaboration avec l’Institut Claudius Regaud , centre de lutte contre le cancer de Toulouse.

des vaisseaux sanguins impliqués dans la lutte contre le cancer

Jean-Philippe Girard est honoré pour ses travaux originaux sur les vaisseaux sanguins HEV, des vaisseaux très particuliers impliqués dans la lutte contre le cancer. Ces vaisseaux spécialisés, qui sont retrouvés très fréquemment au niveau des tumeurs du sein et des mélanomes, facilitent l’accès vers les cellules cancéreuses de certains globules blancs, les lymphocytes tueurs, permettant ainsi une destruction efficace des cellules cancéreuses. Ces travaux ont révélé que contrairement aux idées admises jusqu’alors, les vaisseaux sanguins qui irriguent les tumeurs cancéreuses ne sont pas tous néfastes et que certains vaisseaux sont au contraire de « bons » vaisseaux qui contribuent à combattre la tumeur.

Les travaux de recherche  Jean Philippe Girard sont financés par la Ligue nationale contre le cancer, la Fondation ARC, la Région Midi-Pyrénées, la Fondation RITC, l’Institut national du cancer et l’Agence nationale de la recherche.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.