Travail le dimanche. la CGT contre le rapport Bailly

travail dimanche Bailly CGT AyraultLa CGT s’oppose aux conclusions du rapport Bailly remis aujourd’hui au Premier ministre Jean Marc Ayrault. Ce document préconise un peu plus de liberté. La CGT dénonce un rapport qui fait “la part belle au patronat”.

Travail le dimanche : le syndicat CGT s’oppose aux préconisations du rapport Bailly remis lundi matin au Premier ministre Jean Marc Ayrault. Ce rapport signé de l’ancien président du groupe La Poste, préconise des exceptions supplémentaires au principe de fermeture des magasin le dimanche. “Ce rapport fait la part belle au patronat, en particulier du Bricolage, en instaurant une période transitoire pour le secteur du bricolage et ce, jusqu’au 1er juillet 2015. Ils seront autorisés à ouvrir les magasins. Tout en réaffirmant ne pas étendre à d’autres secteurs le travail dominical. Dans les faits c’est ce qui est proposé” déclare la centrale syndicale lundi.

“Deux poids, deux mesures selon les situations. Quand les patrons manifestent et revendiquent on suspend les mesures telle que l’écotaxe. Et quand ce sont les salariés qui s’expriment, on fait comme si de rien n’était. Si le rapport convient que le dimanche n’est pas un jour comme les autres, les propositions qui sont faites d’élargir le travail du dimanche à terme aboutiront à une banalisation” commente l’entourage de Thierry Lepaon.

La CGT réaffirme “le besoin d’une concertation interprofessionnelle afin que la loi fixe le cadre du travail du dimanche tout en respectant la hiérarchie des normes. Le travail du dimanche doit rester exceptionnel aux secteurs répondant à une réelle nécessité et à ce titre une négociation interprofessionnelle tripartite doit avoir lieu pour garantir un socle commun de garanties collectives”. Photo © TekinT – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.