Cannibalisme à Nouilhan. Il a prélevé le coeur et la langue puis les a fait cuire

La justice a confirmé lundi que le meurtre de Nouilhan dans les Hautes Pyrénées avait bien été suivi d’actes de cannibalisme.

Le meurtre d’un nonagénaire à Nouilhan au nord de Tarbes dans les Hautes Pyrénées a bien été suivi d’actes de cannibalisme. La justice a confirmé que l’auteur de cette tuerie avait bien prélevé le coeur et la langue de sa victime, puis les avait faites cuire avant de les consommer. L’auteur de ces actes arrêté par les forces de l’ordre puis mis en examen avait indiqué avoir “entendu des voix” l’incitant à commettre ces actes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.