RSA jeunes mode d’emploi

RSA jeunesLe ministre du travail Michel Sapin a présenté la « garantie jeunes » ou RSA jeunes mercredi matin en conseil des ministres. Mode d’emploi et objectifs. Pour l’heure ce RSA jeunes ne concerne ni Toulouse, ni les départements de la région Midi Pyrénées.

RSA jeunes – Le 1er octobre 2013 a été lancée la phase pilote de déploiement de la garantie jeunes. La garantie jeunes est issue du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale adopté lors du comité interministériel de lutte contre les exclusions le 21 janvier 2013. Elle vise les jeunes de 18 à 25 ans, qui sont aujourd’hui la catégorie de population la plus touchée par le chômage et par la pauvreté.

La garantie jeunes requalifiée de RSA jeunes pas la presse et le public  cible en priorité les jeunes qui cumulent des difficultés sociales et des difficultés d’insertion professionnelle, les exposant à un risque d’exclusion. Démarche contractuelle, la garantie jeunes est d’abord un engagement de la part du jeune, celui de faire le maximum pour se construire un projet professionnel et enrichir ses compétences. C’est en contrepartie aussi un engagement de l’État et de ses partenaires à l’accompagner dans ce parcours en lui donnant toutes les clés pour accéder à l’autonomie, via des expériences d’emploi et de formation, ainsi qu’une garantie de ressources d’un montant équivalent au revenu de solidarité active (RSA) pendant les périodes d’inactivité intégrant un mécanisme d’intéressement.

le RSA jeunes devrait concerner plusieurs milliers de personnes

La garantie jeune vise également à mettre à disposition des entreprises une offre de services mieux adaptée à leurs besoins – notamment pour les petites et moyennes entreprises (PME) – afin de faciliter les démarches de recrutement de jeunes en s’appuyant sur les compétences
requises pour un poste donné, et non pas exclusivement sur des exigences de diplôme.

La garantie jeunes se met en œuvre pour l’instant dans dix territoires : les Bouches-du-Rhône (Marseille), la Réunion, la Seine-Saint-Denis (communauté d’agglomération Est ensemble), le Vaucluse, le Lot-et-Garonne, l’Allier associé au Puy-de-Dôme, le Finistère, l’Eure, l’Aude et les Vosges. Ces territoires ont été sélectionnés à l’issue d’un appel à manifestation d’intérêt sur la base de projets partagés entre l’État, le département et les missions locales du territoire.

généralisation à toute la France en 2016

La garantie jeunes sera ensuite généralisée à l’ensemble du territoire et bénéficiera, à compter de 2016, à 100 000 jeunes par an. Elle viendra nourrir les pratiques d’accompagnement des jeunes en difficulté afin que tous puissent trouver une place dans le monde du travail et dans la société.

Photo © AirMan – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.