Taxe numérique. le Conseil nationale est contre

Google Taxe numériqueLe Conseil National du Numérique déconseille la création d’une taxe française sur les entreprises du secteur numérique.  Bernard Cazeneuve, ministre délégué chargé du Budget et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, ont reçu mardi 10 septembre 2013 de Benoît Thieulin , président du Conseil National du Numérique, et de Godefroy Beauvallet, vice-président, un avis adopté par les membres du Conseil, ainsi qu’un rapport sur la fiscalité des entreprises du numérique.

Au terme d’une concertation organisée d’avril à juin 2013, le Conseil a adopté un avis soulignant les risques d’une taxe nationale portant sur les entreprises du numérique, si elle était instaurée en France seulement. Après avoir analysé les difficultés techniques liées à différentes options (taxe sur les recettes publicitaires, sur le e-commerce, sur les clics, sur la bande passante, sur la collecte de données personnelles…), le Conseil insiste sur le danger que toute imposition limitée à la France soit en fait principalement supportée par les entreprises françaises, alors même que les multinationales du numérique pourraient plus facilement s’y soustraire.

Le Conseil recommande donc au gouvernement d’agir prioritairement au niveau du G20, de l’OCDE et de l’Union européenne, pour obtenir un changement coordonné des règles fiscales qui permettrait d’assurer une taxation plus équitable des multinationales du secteur numérique.

Ces recommandations vont dans le sens de l’action internationale d’ores et déjà entreprise par le Gouvernement, qui a été moteur dans le cadre du projet “BEPS” de l’OCDE, dont l’objet est la lutte contre les stratégies d’évasion fiscale mises en œuvre par les multinationales. Le premier axe du plan d’action adopté par le G20 de Moscou le 19 juillet 2013 est donc la création d’un groupe de haut niveau consacré aux enjeux liés à l’économie numérique.

Ce groupe doit rendre ses conclusions à la fin de l’année et proposer des évolutions concernant les règles internationales de taxation, permettant d’appréhender la création de valeur et la localisation des profits dans cette nouvelle économie.

Photo (c) Google Doodle élections en Australie

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.