le G20 brouillé par la Syrie

Le sommet économique du G20 en Russie devrait être perturbé par la Syrie. Face à la Russie et la Chine, membres du Conseil de sécurité de l’ONU qui refusent toute résolution contraignante contre le régime de Bachar al Assad : Barack Obama et François Hollande devraient multiplier les efforts diplomatiques …

A la veille du Sommet du G20, qui débutera demain à Saint-Pétersbourg, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a souligné la nécessité d’;une coopération internationale afin d’accélérer les progrès vers les objectifs convenus en matière d’éducation, d’éradication de la pauvreté et de développement durable.

« C’est un mois crucial pour la coopération internationale », a déclaré M. Ban dans une allocution à l’Université d’État de Saint-Pétersbourg. Partout dans le monde, les droits humains sont en danger. Les démocraties sont menacées. Les voix légitimes et mouvements dissidents sont étouffés. Partout, les gens s’inquiètent de l’avenir et se demandent si les institutions et les décideurs entendront leurs arguments et se mobiliseront pour eux. »

M. Ban a rappelé que les États ont l’obligation de répondre aux crises les plus urgentes, comme la guerre civile en Syrie, qui a déjà fait plus de 100.000 victimes, déplacé des millions de personnes et provoqué une instabilité généralisée à travers toute la région.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.