Syrie. Bachar al Assad met en garde la France

L’homme fort de la Syrie, Bachar al Assad a accordé une longue interview au journal lefigaro. Dans cette interview Bachar Al Assad, soupçonné d’avoir utilisé des armes chimiques contre ses opposants, met en garde la France. Dans cette interview, probablement destinée à troubler l’opinion publique à la veille d’une probable attaque occidentale contre la Syrie, Bachar al Assad menace “Le chaos et l’extrémisme se répandront. Le risque d’une guerre régionale existe”. Le dictateur syrien, jadis invité de Nicolas Sarkozy à Paris pour les cérémonies du 14 juillet précise que “Le peuple français n’est pas notre ennemi, mais la politique de son État est hostile au peuple syrien. Dans la mesure où la politique de l’État français est hostile au peuple syrien, cet État sera son ennemi. Cette hostilité prendra fin lorsque l’État français changera de politique. Il y aura des répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France.” Il met en demeure François Hollande et Barack Obama de faire état publiquement d’une attaque chimique lancée par ses troupes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.