Décès de Louis-Marie Raymondis, résistante à Toulouse

Décès de Louis-Marie Raymondis, hommage de Pierre Cohen

Pierre Cohen salue avec émotion la mémoire de Louis-Marie Raymondis, grande figure de la Résistance, décédé le 30 juin à Nice. “Louis-Marie Raymondis était doyen honoraire de la faculté de lettres et de sciences humaines de Nice, docteur d’Etat en droit et en sciences humaines, diplômé de psychologie-criminologie et maître de recherches au CNRS, mais pour nous il restera “Matabiau”, comme François Verdier était “Forain”. Cet homme de résistance, président de Libération Sud, faisait partie de ces engagés qui surent dire non à l’humiliation et au renoncement, jusqu’à risquer leur vie pour rendre à la France sa dignité. La Résistance fut d’abord un combat pour des valeurs : la liberté, la paix, la solidarité… Lui ne l’a jamais oublié et a oeuvré toute sa vie pour que la France et Toulouse n’oublient jamais le sacrifice de Forain avec qui il avait engagé son existence pour que vivent les valeurs de notre République. Son souvenir doit aussi nous rappeler que nous avons un devoir de vigilance, d’engagement et de lutte pour combattre la haine qui se nourrit de l’intolérance, de l’antisémitisme et de la xénophobie.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.