Inondations. le préfet et les maires des communes sinistrées font le point

Le préfet de Haute Garonne et Midi Pyrénées Michel Comet
Le préfet de Haute Garonne et Midi Pyrénées Michel Comet

Inondations – Henri-Michel Comet, préfet de la Haute-Garonne, entouré des services de l’Etat, a réuni les maires des 46 communes sinistrées et les présidents des intercommunalités, jeudi 27 juin à Bagnères de Luchon en présence des représentants du conseil général, du conseil régional, des parlementaires, et de
l’association des maires de France de la Haute-Garonne.

Un premier bilan du phénomène et de ses conséquences a été présenté. Les élus ont pu avoir une vision complète des secours réalisés, des moyens engagés et des actions d’urgence et de remise en état déjà entreprises.

voiries, ponts et digues

Le préfet a présenté la liste des référents auxquels les différents publics peuvent s’adresser. Les premières annonces sur les fonds mis en œuvre sont :
– les premiers fonds d’extrême urgence sont distribués à compter d’aujourd’hui, à Montréjeau, Cierp-Gaud et Bagnères de Luchon. Les sinistrés sont invités à se rapprocher au plus tôt de leur mairie ;
– l’arrêté reconnaissant les communes concernées par l’état de catastrophe naturelle pourrait être publié avant la fin de la semaine ;
– la procédure de déclaration nationale de calamités agricole a été lancée et les parcelles en jachère peuvent être fauchées ou pâturées sans déclaration préalable ;
– des compléments de financements ont été demandés pour les travaux en rivière et les travaux d’urgence font l’objet de démarches administratives simplifiées ;
– le fonds national de prévention des risques majeurs pourra être mobilisé ;
– une mission d’inspection interministérielle est chargée d’expertiser l’évaluation des dégâts causés sur les biens non assurés des collectivités territoriales (voiries, ponts, digues et réseaux). Elle se rendra sur place dans les prochains jours. Elle déterminera en fonction de l’évaluation des dégâts le mécanisme
d’indemnisation (fonds « calamités publiques », si dégâts supérieurs à 6 M d’€ HT ou fonds de solidarité en faveur des collectivités locales, si dégâts compris entre 150 000 € et 6 M d’€ HT) ;
– le conseil régional et le conseil général ont annoncé leurs mesures votées et l’AMF 31 a indiqué l’ouverture d’un compte destiné à gérer les dons ;
– les chambres de commerces ont également décidé d’aides aux entreprises.

Les élus ont exprimé leurs besoins et leurs interrogations. Une attention particulière est portée au suivi de chaque cas.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.