exosquelette. militaire et bientôt civil

A l’occasion du 50e salon de l’aéronautique et de l’espace, sur le stand du ministère de la Défense, le fonds d’investissement Financière de Brienne, Inocap, Alto Invest et la société RB3D ont signé une convention de levée de fonds pour l’exosquelette Hercule.

exosquelette – Ce financement permettra notamment le développement de la PME et l’industrialisation de l’exosquelette en vue de sa commercialisation pour des usages civils à partir de 2015.

Hercule a été développé avec le soutien du ministère de la Défense, à travers le dispositif RAPID de la Direction générale de l’armement (DGA). Le Régime d’appui pour l’innovation duale (RAPID), doté d’une enveloppe annuelle de 40 M€, qui sera portée progressivement à 50 M€ d’ici 2015 conformément à la décision du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, concerne les projets de recherche industrielle ou de développement expérimental à fort potentiel technologique des PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire), présentant des applications militaires et ayant aussi des retombées pour les marchés civils.

Hercule est le premier exosquelette européen. A l’origine, l’objectif de cette innovation est d’assister le soldat pour le port et la manipulation de charges lourdes, décuplant ainsi son endurance. Trois atouts majeurs distinguent Hercule des prototypes concurrents d’exosquelettes : une grande autonomie, la fluidité des gestes qu’il autorise et l’absence de capteurs ce qui facilite sa mise en place sur l’utilisateur. Le potentiel de l’innovation a dès le début été repéré par la DGA, qui n’a pas hésité à soutenir le projet.

Ces caractéristiques techniques permettent d’utiliser Hercule aussi bien dans le domaine militaire, au profit des fantassins et des artilleurs par exemple, que pour des applications civiles dans le secteur médical, le BTP, la sécurité, la logistique…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.