Burundi. la liberté de la presse en péril

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé mercredi sa déception suite à la promulgation au Burundi d’une nouvelle loi relative aux médias qui risque de mettre en péril la liberté de la presse dans ce pays. « M. Ban souligne que le droit à la liberté d’expression et le pluralisme des médias sont des éléments essentiels dans une démocratie digne de ce nom », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse. Le Secrétaire général exhorte, selon son porte-parole, le gouvernement du Burundi à mettre sa législation en conformité avec la tradition démocratique du pays et les normes internationales des droits de l’homme.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.