Charente Maritime. la fillette de 23 mois retrouvée morte

La petite fille de 23 mois, Sydney, avait disparu depuis vendredi alors qu’elle jouait sur le terrain de sa famille, des forains sédentarisés, dans les champs à Morgane. Son corps à été retrouvé dans un champ, couvert de boue, à plus de deux kilomètres du lieu de sa disparition.

La fillette, portée disparue vendredi à 16h30 par ses parents, a été retrouvée morte samedi à 2,5km du lieu présumé de sa disparition. Le corps ne porte aucune trace criminelle apparente. Elle a été trouvée dans un champ de terre, à Moragne, qui est un village rural de 450 habitants situé entre Rochefort et Saint-Jean-d’Angély. C’est à l’aide d’un hélicoptère que la gendarmerie a fait la macabre découverte en survolant la zone.

Elle a disparu vendredi après-midi alors qu’elle jouait sur le terrain de la famille, des forains sédentarisés. La mère est rentrée à l’intérieur pour lancer une machine à laver. Ces quelques secondes sans surveillance ont laissé la fillette se volatilisée. Sa disparition est signalée aussitôt à la gendarmerie vers 16h30.

Les éléments sont troublants quant à la découverte du corps. En apprenant la triste nouvelle, les enquêteurs avouent que les chiens pisteurs les avaient guidés dans la zone opposée à la zone de découverte du corps. Aucune empreinte n’a été relevée par les enquêteurs sur le lieu de la découverte. Deux jeunes filles disent aussi avoir aperçu la fillette, seule, vers les terrains de tennis peu de temps après sa disparition.

Ces points de l’enquête doivent être éclaircis, pour savoir si Sydney a parcouru seule les 2,5 km qui séparaient son corps du son domicile. La petite fille serait morte samedi, et a donc survécu à une nuit passé dehors, alors que la température était descendue à 5 degrés.

La procureur de la République de la Rochelle, Isabelle Pagenelle, espère trouver des réponses à ces interrogations lors de l’autopsie du corps, qui va être réalisée ce lundi.

Lucie Roulot

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.