Hollande se présente en chef de guerre contre la fraude et la corruption

Dans une intervention mercredi midi, François Hollande s’est présenté en véritable chef de guerre contre la fraude fiscale et la corruption. Après les retentissements de l’affaire Cahuzac, Hollande a présenté une véritable stratégie pour lutter contre “les dérives de l’argent”. François Hollande annonce notamment la création d’un parquet spécialisé. A l’instar du parquet antiterroriste, le procureur chargé de lutter contre la corruption et la délinquance financière aura une compétence nationale pour coordonner les actions. Second point a retenir, la création d’une haute autorité indépendante qui contrôlera les déclaration de patrimoine des élus : des ministres, des parlementaires, des principaux élus des exécutifs régionaux et des responsables des grandes entreprises publiques. Une série d’interdictions sera votée pour interdire certaines professions avec des mandats publics. Une mesure destinée à lutter contre les conflits d’intérêts.

François Hollande, avec des accents semblables à ceux de son fameux discours de campagne au Bourget a martelé vouloir “lutter contre la finance occulte”. Sur ce dossier, le Président de la République a indiqué que la France diffusera chaque année, de manière unilatérale une liste des paradis fiscaux. Ensuite et surtout, François Hollande a annoncé une loi imposant de nouvelles normes aux banques et grandes entreprises qui devront, chaque année, publier la liste de leurs intérêts et filiales dans tous les pays du monde.

Vidéo Youtube/Vernon Sullivan

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.