Incendie d’Aubervilliers : « la piste criminelle se confirme »

Samedi soir un incendie s’est déclaré dans un immeuble privé de six étages à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) faisant état de trois morts et douze blessés. Face aux témoignages des « rescapés », le maire confirme la piste criminelle.

«Il n’y a pas de doute sur l’origine criminelle» a déclaré Jacques Salvator, le maire PS d’Aubervilliers lors d’une conférence de presse.
Les témoignages rapportés par les habitants de l’immeuble se mettent tous d’accord : l’incendie partirait d’une bagarre et d’un rideau en feu. Selon les propos rapportés par Le Parisien, des voisins du 3ème étage auraient fait le constat d’une flaque de liquide dont l’odeur ressemblait étrangement à de l’alcool brûler. Un habitant du 4ème étage racontait quant à lui avoir été témoin d’une violente bagarre entre deux hommes alors que l’appartement prenait feu.

Au moment de l’incendie, une soixantaine de personnes se trouvaient dans cet immeuble des années 1920. Le bilan est lourd puisqu’on déplore aujourd’hui trois morts (deux par défenestration, une troisième par brûlures) et douze blessés, dont deux graves. Toujours selon Le Parisien, l’enquête confiée à la brigade criminelle s’inscrit dans le cadre d’homicides volontaires et destruction par incendie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.