Patrick Laurens élu à la tête de l’IUT Paul Sabatier

Proche du président de l’Univerité Paul Sabatier Bertrand Monthubert, Patrick Laurens a été élu jeudi à la tête de l’IUT Paul Sabatier.

Structure importante, l’IUT Paul Sabatier c’est un total de 17 départements de formation, répartis à Toulouse, Albi, Auch et Castres. Soit plus de 30 licences professionnelles, 5300 étudiants et 580 enseignants, enseignant-chercheurs et personnels administratifs et techniques. Patrick Laurens remplace Jean François Mazoin, directeur de l’IUT Paul Sabatier depuis 2003 et également Président de l’ADIUT (Assemblée des Directeurs d’IUT). Psychologue de formation, Patrick Laurens a réalisé la première partie de sa carrière dans le secteur privé avant d’intégrer l’IUT Paul Sabatier comme Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication en 1998. D’abord impliqué sur des responsabilités de formation et de recherche. Notamment dans le domaine de la communication des organisations et de la qualité.

Autour de Patrick Laurens ont été élus membres du Conseil d’administration de l’IUT
Myriam Carcasses, Professeur des universités, Directrice-Adjointe en charge des Ressources Humaines
Bruno Gabriel, Professeur des universités, Directeur-adjoint en charge de la direction du site d’Auch et de la Recherche
Maud Le-Hung, Professeur agrégée, Directrice-adjointe en charge de la Formation, Scolarité et Vie Etudiante
Stéphan Mongrand, Professeur agrégé, Directeur-adjoint en charge de la direction du site de Castres et de la Formation
Continue et Alternance
Dominique Pinon, Professeur agrégé, Directeur-adjoint en charge du Budget, Patrimoine, Hygiène et Sécurité

Avec son équipe, Patrick Laurens revendique la « double culture » universitaire et professionnelle des IUT qui fait leur réussite dans plus de 200 villes en France. Il entend notamment consolider l’accueil et la réussite de publics diversifiés (bacheliers technologiques et bacheliers généraux, formation initiale et continue, etc.), la professionnalisation des formations et le développement de la recherche.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.