Un octogénaire tue sa femme malade et se donne la mort

Un homme de 88 ans a tué sa femme, condamnée par la maladie, avant de se suicider vendredi à Angers. La veille du drame et dans la même région, une octogénaire était elle aussi soupçonnée d’avoir donné la mort à son mari atteint de la maladie d’Alzheimer.

Les faits se sont déroulés vendredi dernier lorsqu’un homme de 88 ans a tué de deux balles dans la tête sa femme, atteinte de la maladie de Parkinson selon Ouest France. Il se serait ensuite suicidé, laissant derrière lui deux lettres. L’une d’elles était destinée à la famille, l’autre expliquait à la police les causes de son geste. Le mari n’aurait pas supporté la séparation imminente avec sa femme qui “allait devoir intégrer prochainement un lieu médicalisé” en raison de la dégradation de son état de santé, a expliqué le procureur de la République d’Angers, Yves Gambert.

Selon le quotidien maville.com, le drame survient au lendemain d’une affaire similaire. Jeudi, le corps éteint d’un homme de 89 ans a été retrouvé à Avrillé, tandis que sa femme de 86 ans était elle aussi entre la vie et la mort. Hospitalisée au CHU d’Angers, la vieille dame aurait déclaré à un médecin des Urgences qu’elle avait tué son mari, malade d’Alzheimer. Elle lui aurait administré une dose importante de médicaments et en aurait elle-même absorbés.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.