Le résistant Michel Slitinsky est mort. Hommage de François Hollande

“J’ai appris avec tristesse la mort de Michel Slitinsky survenue le 8 décembre dernier” a indiqué un communiqué de François Hollande lundi. Né à Bordeaux au sein d’une famille réfugiée en France pour fuir les pogroms, il a subi, en France, les persécutions antisémites aux heures les plus noires de l’histoire. Après l’arrestation et la déportation de son père en 1942, il entre en clandestinité et échappe aux poursuites grâce au soutien de ses amis. Engagé dans les Mouvements unis de la Résistance (MUR) en Auvergne, il participe aux combats pour la libération de la France jusqu’en Alsace.

Soucieux de préserver la mémoire de la Résistance, il rassemble de nombreux témoignages et documents dans plusieurs ouvrages publiés après-guerre. Il contribue ainsi à mettre à jour la responsabilité de Maurice Papon dans la déportation des Juifs et joue un rôle décisif dans l’organisation de son procès.

“Avec la mort de Michel Slitinsky, la France perd l’un de ses plus fidèles serviteurs et un défenseur inlassable de la Justice.
J’adresse à sa famille et à tous ses proches mes plus sincères condoléances” a indiqué François Hollande.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.