Elections. le PS en difficulté, l’UMP progresse, le FN stagne, Devedjian revient

Ancien Secrétaire général de l’UMP, ancien ministre, Président du très riche département des Hauts de Seine, Patrick Devedjian devrait, sauf exceptionnelle surprise, redevenir député. Photo CC/Flickr/European People’s Party

Premières élections législatives partielles ce week en France. Après annulation du scrutin du printemps, 3 circonscriptions étaient invitées à revenir aux urnes : dans les Hauts de Saine, à Béziers et dans le Val de Marne.

Dans ces 3 circonscriptions, les candidats de la droite sont arrivés en tête. Le parti socialiste est éliminé dans le Val de Marne et largement distancé dans les Hauts de Seine et l’Hérault. Dans ce scrutin marqué par une très forte abstention, les circonstances locales, les personnalités des candidats ou les questions nationales ont elles été prépondérantes ?

Premiers enseignements : malgré le combat que se livrent les chefs de l’UMP Jean François Copé et François Fillon, le parti de Nicolas Sarkozy progresse. Après la vague rose du printemps les candidats du Parti socialiste sont en difficulté en automne. Et surprise : les candidats du Front National ne profitent pas de la situation économique et politique.

A retenir notamment le cas de Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts de Seine qui réussit un score de 49% au premier tour et devrait être réélu au second tour. De retour à l’Assemblée nationale, ce ténor de l’UMP pourrait progressivement revenir dans la vie politique nationale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.