Le Téléthon 2012 recueille 81 millions d’euros

Le Téléthon 2012 s’achève sur un compteur de 81 065 239 euros. Un résultat moindre à celui réalisé les années précédentes. Effet de la crise ?

Mais le Téléthon 2012 ne s’arrête pas cette nuit. « Dès demain, nous appelons tous ceux qui le peuvent et qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre ce grand mouvement pour amplifier ce résultat dont nous pouvons tous être fiers. Il y a 25 ans, nous avons fait un rêve et, alors que ce rêve devient réalité, nous savons que nous le devons à cette France audacieuse et solidaire qui est le socle de notre combat et le moteur de nos futures victoires. » a déclaré Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM-Téléthon.

Au nom des malades et de leurs familles, l’AFM-Téléthon remercie du fond du cœur Franck Dubosc, parrain convaincu et convainquant, Sophie Davant, Nagui et tous les animateurs et équipes de France Télévisions, les nombreux artistes présents, les bénévoles et partenaires mobilisés partout en France durant ces trente heures.

France Télévisions et l’ensemble de ses chaînes France 2, France 3, France 4, France 5, France ô, les chaînes 1ères (radios et télés), sont heureux d’avoir accompagné une nouvelle fois les équipes de l’AFM-Téléthon et les bénévoles pour ce Téléthon 2012.

1 Commentaire

  1. Bravo à tous pour cet élent de générosité responsable. L’ensemble des bénévoles, associations et autres, ont tous répondus présents malgré les conditions météo et la froideur hivernale. Merci à eux, ainsi qu’à tous les techniciens de tous horizons sans qui nous n’aurions pu profiter durant ces trente heures de direct TV des dernières informations concernant les avancées scientifiques et les espoirs de guérison. Que les malades se rassurent, tous ces gens seront encore là l’année prochaine. Joyeux Noël 2012 et Bonne Année 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.