Un mort, une enfant blessé, 24 attentats, la Corse sombre

Triste journée pour la Corse vendredi. Un homme a été assassiné à Calvi. Dans la nuit, 24 résidences ont été plastiquées. Rien n’y fait. Les multiples visites du ministre de l’intérieur Manuel Valls sur l’ile n’ont pas, pour l’heure, modifier la donne.

Jusqu’où sombrera la Corse ? Vendredi la violence est encore montée d’un cran avec un nouveau meurtre, le 19e depuis le début de l’année et la reprise des attentats. Selon le journal Corse Matin, vendredi un homme d’une trentaine d’année, a été prise pour cible par des tueurs alors qu’il se trouvait au volant de son véhicule. En pleine journée, les tueurs n’ont pas hésité à viser l’homme qui transportait un enfant à ses côtés. L’homme est décédé et l’enfant a été blessé. Comble de l’horreur. Cet assassinat est le 19e depuis le début de l’année.

Effet du hasard ? La nuit de vendredi à samedi a été marquée par la reprise des nuits bleus et une série d’attentats. La presse fait état de 24 résidences secondaires plastiquées à plusieurs endroits de l’île. Heureusement nul blessé pendant cette opération de terreur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.