Sondages. Copé et Fillon payent cash les bisbilles à l’UMP

Après une semaine de psychodrame, la question d’une scission de l’UMP se pose très sérieusement. Les résultats des élections internes n’ont, une semaine, après le vote, toujours pas été publiés avec certitude. Jean François Copé a certes été désigné président mardi, mais le clan Fillon a remis ces résultats en doute. De nombreux soupçons de fraude entachent le scrutin. Alain Juppé a été désigné médiateur entre les deux camps. La commission de recours se réunit dimanche. Un nouveau vote n’est pas exclu.

Dans ce contexte de guerre ouverte entre deux camps de l’UMP, l’opinion publique réagit très défavorablement. Dans un premier sondage réalisé après ces élections internes, les deux principaux protagonistes de cette bataille rangée, perdent de nombreux points. Ce sondage BVA pour i>TELE fait état d’une véritable chute de Jean François Copé dans l’opinion. Le député de Meaux perd 22 points de bonnes opinions. Une catastrophe pour un prétendant à l’élection présidentielle de 2017. Idem pour son adversaire François Fillon qui lui perd 11 points de bonnes opinions. Toujours selon ce sondage, parmi les sympathisants UMP, 49% jugent que la situation actuelle incombe “autant l’un que l’autre”, 29% que Copé est responsable  et 20% Fillon. Déplorable pour des hommes politiques qui prétendent diriger la France.

Pis encore, les militants UMP sont choqués par cette guerre des chefs. A en croire les réseaux sociaux, de nombreux militants auraient décidé de quitter le parti de Chirac et Sarkozy. Et la scission est désormais évoquée par des lieutenants des deux ténors.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.