Toulouse. la manifestation anti mariage gay se termine sous les lacrymogènes

Samedi à Toulouse, une manifestation contre le mariage gay a réuni plusieurs milliers de personnes. A l’appel du collectif lamanifpourtous.fr soutenue par l’UMP31 et plusieurs associations proches de la droite. les manifestants ont dit leur hostilité au projet de loi préparé par la ministre de la justice Christiane Taubira modifiant le code civil pour ouvrir le mariage aux personnes de même sexe, et élargir le droit à l’adoption. Selon la presse, et dans toute la France, ce sont quelques 100 000 manifestants qui ont défilé pour marquer leur opposition à l’une des mesures phares du candidat François Hollande.

A Toulouse, une contre manifestation a également réuni des milliers de toulousains sur la place Esquirol. Avant un grand rassemblement programmé début décembre, les contre manifestants, à l’appel de plusieurs partis de gauche, voulaient réaffirmer leur soutien au mariage gay.

Entre les deux cortèges, un mur de CRS avait été déployé par la Préfecture, par crainte de débordements. Il est vrai que les débats sont effectivement tendus sur un autre lieu de débat : les réseaux sociaux. Si quelques heurts sont à signaler samedi à Toulouse, le face à face est resté, dans  l’ensemble calme, sur le seul ton de l’invective. Exception notable : la fin de cortège de la manifestation anti mariage gay. Le cortège se dirigeait sur la place du Capitole où se déroulait une journée du commerce équitable. Les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes pour ouvrir la voie aux manifestants anti mariage gay. Nul blessé mais plusieurs personnes ont été indisposées par les gaz lacrymogènes.

1 Commentaire

  1. Manifestation tendue à Toulouse. Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes samedi après-midi pour repousser des partisans du mariage homosexuel. Ils étaient présents pour un contre-rassemblement à la manifestation de plusieurs milliers de personnes hostiles au mariage pour tous.

    Un face à face tendu a opposé une bonne partie de l’après-midi plusieurs milliers de personnes participant à une manifestation autorisée contre le mariage homosexuel et plusieurs centaines d’autres qui y sont favorables et dont la manifestation n’était, elle, pas autorisée.
    Un important cordon de policiers a dû faire le tampon entre les deux camps tout l’après-midi pour empêcher des heurts. Mais les policiers ont fini par tirer quelques gaz lacrymogènes pour libérer le passage, et permettre aux manifestants contre le mariage homosexuel de suivre l’itinéraire prévu jusqu’à la place du Capitole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.