Moudenc se prononce contre la dépénalisation du cannabis

Moudenc se prononce contre la dépénalisation du cannabis Dimanche dernier, Vincent Peillon, Ministre de l’Éducation nationale, a avoué à demi-mots être favorable à une dépénalisation du cannabis. Une position soutenue par les Verts, le Parti Radical de Gauche et une frange du parti socialiste dont l’ancien ministre de l’intérieur Michel Vaillant. “Il est pourtant le Ministre en charge de l’éducation de nos jeunes. Quel signal désastreux !” a commenté le désormais député UMP de Haute Garonne Jean Luc Moudenc.

‘Il est apparemment nécessaire de le rappeler avec force et vigueur : le cannabis est une drogue et, à ce titre, elle est nocive pour les individus ! Au nom d’une permissivité post soixante-huitarde, les ayatollahs de la défonce prétendent qu’elle n’a pas d’effets sur l’organisme. Pourtant, les dernières études menées sur le long terme sont éloquentes sur les troubles qu’elle engendre : risque accru de certains cancers, déclenchement d’infarctus du myocarde, A.V.C. chez des sujets jeunes, baisse moyenne de 8 points du quotient intellectuel des consommateurs réguliers de cannabis au bout de 35 années de « fumette », etc.” commente encore l’ancien maire de Toulouse

“La France compte déjà 1,6 million de consommateurs réguliers, en première position des 27 pays de l’Union Européenne. Ces effets néfastes donnent-ils envie d’encourager cette consommation, après la communication gouvernementale dangereuse sur les « salles de shoot » !? Au final, M. Peillon a été sérieusement recadré par le Président et son Premier ministre a noté Moudenc.

“C’est heureux car, alors que nous sommes en pleins débats sur le budget 2013 et le financement de la Sécurité sociale, avec le matraquage fiscal qui nous attend tous, ouvrir une polémique sur ce sujet ne semblait avoir que pour objet de faire diversion : cela aurait été un rideau de fumée !” a t il conclu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.