Sanofi. “les 600 postes de Toulouse seront supprimés”

Sanofi. “les 600 postes de Toulouse seront supprimés” estime mercredi matin, le président du Conseil économique et social régional de Midi Pyrénées Jean Louis Chauzy qui écrit dans un communiqué “Il n’y a aucune ambigüité, la déclaration du groupe Sanofi envoyé le 25 septembre signifie bien la réduction de 900 postes de travail d’ici à 2015 concernant tous les sites, mais il faut aussi ajouter les 600 postes de Toulouse, il s’agit donc bien de 1 500 suppressions d’emplois. Il ne faut donc pas applaudir trop tôt !”

“En raison des résultats financiers de Sanofi (8,8 milliards de bénéfice en 2011, dont 3,5 reversés aux actionnaires) ces suppressions d’emplois n’ont aucune légitimité économique. La réunion territoriale sous la forme d’un groupe de travail ne pourra avoir lieu tant que la direction de Sanofi n’aura pas communiqué au comité d’entreprise son projet évoqué le 5 juillet 2012 et rappelé le 25 septembre 2012” commente encore Chauzy qui présente une version divergente à celle du ministre du redressement productif Arnaud Montebourg qui estimait récemment que le site de Toulouse n’était pas, pour l’heure visé par le plan de suppression de postes annoncé la semaine dernière par Sanofi.

“La communauté académique, scientifique et économique regroupant 18 organismes réunis le 18 septembre 2012 par le CESER de Midi-Pyrénées préparera des propositions de coopération et d’activité pour renforcer l’Oncopole de Toulouse, mais le groupe Sanofi devra investir à Toulouse” a encore commenté le président du CESR.

Il est à noter que le groupe pharmaceutique tient aujourd’hui un comité de Groupe. En parallèle les salariés du groupe ont décidé de faire part de leur colère en manifestant, à la même heure dans les rues de Paris.

Photo © Serп Antonoff – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.