LGV Paris-Toulouse. Malvy, Izard et Cohen rassurés par le ministre Cuvillier

LGV Paris-Toulouse. Malvy, Izard et Cohen rassurés par le ministre Cuvillier Martin Malvy, Président de la région Midi-Pyrénées, Pierre Izard, Président du Conseil Général de Haute-Garonne et Pierre Cohen, maire de Toulouse ont été reçus par Frédéric Cuvillier, Ministre-délégué chargé des Transports. “Le Ministre nous a rassurés sur l’avancement du projet de la Ligne Grande vitesse Tours-Bordeaux-Toulouse “, ont déclaré les élus à l’issue de la rencontre. Un rendez vous qui intervient après plusieurs déclarations du ministre qui avaient laissé planer un doute sur sa volonté de poursuivre ce projet. Dans un contexte de réduction des budgets.

“Les études données par Réseau Ferré de France (RFF) doivent aboutir à l’enquête d’utilité publique à l’été 2013 et à la déclaration d’utilité publique en 2014. En outre, le Ministre nous a fait part de la création d’une commission spécifique composée de parlementaires et de personnalités qualifiées, qui examinera l’intérêt de tous les projets inscrits dans le schéma national des infrastructures et rendra un avis motivé au début de l’année 2013” ont précisé les 3 élus. Dans cette perspective, les présidents des principaux exécutifs locaux ont tenu à faire “valoir les atouts, reconnus par le Ministre, de notre projet. Ainsi nous avons rappelé que : La quatrième ville de France, et la région Midi-Pyrénées dans son ensemble, doivent être nécessairement desservies  par la Ligne à grande vitesse à l’horizon 2020. La Ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux-Toulouse constitue un seul et même projet et est désormais engagée grâce au financement des collectivités de Midi-Pyrénées. La rentabilité économique de la Ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux-Toulouse est supérieure à de nombreux autres projets français. » “.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.