Syrie. l’Irak craint une déstabilisation conséquence des ventes d’armes

Syrie. l’Irak craint une déstabilisation conséquence des ventes d’armes. Devant l’Assemblée générale des Nations Unies, le Vice Président de l’Irak, Khudier Alkhuzae, a souligné jeudi que son peuple était parvenu, au prix d’épreuves douloureuses, à établir un État démocratique, fédéral et pluraliste fondé sur une Constitution qui « énonce les espoirs et les aspirations de notre peuple en faveur d’une vie libre et décente. Une vie qui s’appuie sur la démocratie, sur un transfert d’autorité pacifique, sur la citoyenneté et sur les droits de l’homme. »

S’agissant plus particulièrement de la situation en Syrie, il a tenu à mettre en garde la communauté internationale quant au danger que représente la fourniture d’armes aux parties en conflit. « Cette situation met en danger le ciment social du peuple syrien. Nous craignons pour son unité et sa souveraineté. Nous craignons qu’il se divise et se détruise », a t il prévenu.

M. Alkhuzae a réaffirmé que l’initiative irakienne pour la Syrie était toujours d’actualité et rappelé que celle ci se fondait sur la volonté de l’Irak de préserver la Syrie et d’apporter son appui aux espoirs et aux aspirations de son peuple et ses préoccupations quant aux répercussions violentes et destructrices d’un conflit interne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.