Procès AZF. la CGT regrette la non mise en cause du groupe TOTAL

Procès Total. Le directeur de l’usine, l’entreprise Grande Paroisse, filiale 100 % du groupe TOTAL sont condamnés pénalement. 3 ans de prison, dont 1 ferme et 45 000 euros d’amende pour le directeur et l’amende maximum de 225 000 euros pour l’entreprise. Plusieurs millions d’euros d’indemnisations sont attribués aux différentes parties. “Ce verdict est historique. Nous nous félicitons du caractère exemplaire des condamnations” a commenté le syndicat CGT. Le syndicat a estimé que “Le juge conclut, comme la Cgt l’affirme depuis l’accident que la piste clinique est indiscutable, excluant toutes les autres pistes”.

“On peut regretter les insuffisances de notre système pénal qui n’a pas permis la mise en cause des premiers décideurs : le groupe TOTAL” a encore souligné le syndicat dans un communiqué de presse. “Le procès doit servir à remettre en cause la dérèglementation du travail. Cette décision de justice doit réussir à créer une nouvelle politique efficace de sécurité au travail” a t on déclaré dans l’entourage de Bernard Thibault.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.