Zones de Sécurité Prioritaires à Toulouse. le Front National joue sur la peur de l’embrasement

Au lendemain des rentrées politiques du Front National et de son chef Marine Le Pen, le porte parole du FN en Haute Garonne a décidé d’influer la peur dans l’opinion en écrivant “Qu’arrivera-t-il demain si les cités d’Empalot, du Mirail, des Izards, de Bagatelle s’embrasent d’un coup ?”.

Dans un communiqué de presse consacré aux zones de sécurité prioritaire envisagées pour la ville de Toulouse, le FN “se réjouit de la « volonté » du gouvernement de classer les quartiers des Izards et de Bagatelle en Zone de Sécurité Prioritaire. Cependant, il convient de se pencher sur la véracité d’une telle mesure et surtout de savoir quelles en seront les applications”.

“Les lois existent mais ne sont pas appliquées, les effectifs existent mais ne sont pas suffisants face à l’ampleur du phénomène d’insécurité, notamment dans la ville de Toulouse. Les forces de police sont comme des figurants auxquels on attribue certains pouvoirs mais dès lors qu’ils en usent, ils sont accusés de violences policières. Pire, s’ils osent utiliser leur arme de service, ils doivent rédiger quarante pages de rapport pour justifier leur geste. Demande-t-on aux associations de se justifier lorsqu’elles défendent la pègre et la racaille contre vents et marées ? Ces associations qui voient dans le rétablissement de l’ordre public des relents de racisme voire de fascisme” explique Franck Pech, porte-parole du Front National de Haute-Garonne.

“La France, Toulouse en particulier, est confrontée à des bandes organisées sans foi ni loi, qui agissent en toute impunité devant des forces de l’ordre muselées, contraintes d’obéir à des directives de plus en plus laxistes. Qu’arrivera-t-il demain si les cités d’Empalot, du Mirail, des Izards, de Bagatelle s’embrasent d’un coup ?” commente le représentant de Marine Le Pen.

“Du coup, nous n’avons pas les forces et moyens nécessaires pour faire face à cette éventualité car depuis des décennies, droite et gauche se sont succédé sans jamais résoudre l’insécurité sur la ville de Toulouse et ses quartiers. Alors certes, ces Zones de Sécurité Prioritaire sont une idée ; mais le Front National veillera à une application stricte de la loi et ne se fera pas berner par cette mesure. Nous attendons des résultats et non des lois qui, n’en doutons pas, ne seront pas suivies d’effets. Face aux hordes sauvages, nous devons opposer une résistance sans faille. Il est temps de mettre de l’ordre chez nous. Il y va du devenir de la France et des Français. Seul le Front National préconise des mesures adaptées au phénomène d’insécurité” conclue le porte parole du FN en Haute Garonne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.