Hollande en première ligne face à la crise et au chômage

En perte de vitesse dans les sondages, François Hollande était particulièrement attendu dimanche soir sur TF1. A l’heure où le chômage repasse la barre symbolique des 3 millions, le chef de l’Etat a présenté un objectif de redressement. Avec une échéance : 2014. Pour parvenir à cet objectif, François Hollande a fait preuve de volontarisme et s’est présenté comme un combattant en première ligne contre la crise. Il a annoncé deux années d’effort pour les entreprises et les ménages. A l’exception des plus pauvres à souligné un Hollande qui a admis que la croissance serait, en 2013, plus faible qu’initialement envisagée. Sans en prononcer le mot, François Hollande devrait, avec le Premier ministre Jean Marc Ayrault et le gouvernement, présenter un budget de rigueur pour les deux prochaines années. Mesure symbolique annoncée pendant la campagne : la taxation à 75% des foyers dont les revenus sont supérieurs à 1 millions d’euros. Elle sera assise à la fois sur les salaires et les revenus du capital a précisé François Hollande.

Photo Capture d’écran (c) TF1 François Hollande avait, dès samedi, présenté sa méthode dans le journal Le Monde. Hollande refuse de faire du Sarkozy ou de rester éloigné des français. La fin du président normal ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.