Tuerie en Haute Savoie. les enquêteurs face aux zones d’ombres

Nulle piste nulle hypothèse n’est pour l’heure privilégiée dans le quadruple meurtre commis mercredi sur les hauteurs du lac d’Annecy. Mais les enquêteurs poursuivent leurs investigations. Notamment sur les victimes. Dans ce massacre pour l’heure obscur et auquel ont réchappé deux fillettes, des analyses ADN réalisées en France et en Grande Bretagne devraient être comparées dans les prochaines heures. Elles devraient permettre d’en savoir un peu plus à la fois sur les victimes mais aussi et éventuellement sur des traces laissées par le ou les agresseurs.

Pour l’heure le mystère reste entier sur ce massacre. Il semblerait que plusieurs victimes aient été tuées à bout portant d’une ou plusieurs balles dans la tête. Et plusieurs articles de presse confirment aujourd’hui des recherches lancées pour tenter de collecter des informations sur un véhicule de type 4×4 aperçu dans les parages à l’heure du drame. La presse indique vendredi, que la fillette de 4 ans retrouvée saine et sauve sous les cadavres des deux femmes a déjà été interrogée. Quant à l’autre jeune fille, trouvée elle grièvement blessée à proximité du véhicule, il semblerait aujourd’hui que ces jours ne sont plus en danger.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.