Sahel. multiplication des cas de choléra

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a exprimé mardi son inquiétude devant la détérioration de la situation dans la région du Sahel, où les cas de choléra se sont multipliés récemment sous l’effet de la saison des pluies. Près de 60 victimes ont déjà été recensés et de nombreux enfants malnutris sont en danger de mort. La semaine dernière, l’épidémie de choléra a tué deux enfants dans le nord du Mali et contaminé 34 personnes selon le Ministère de la santé de ce pays. Rien que cette année, la maladie a fait presque 700 victimes dans les sous-régions de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest et plus de 29.000 cas ont été recensés jusqu’à présent.

Selon les estimations de l’UNICEF, rien qu’au Niger, 400.000 enfants, exposés au risque de contracter le choléra en buvant de l’eau contaminée, auront besoin d’être traités pour malnutrition aiguë.

Le choléra est une maladie récurrente au Sahel. L’année dernière, plus de 67.000 cas ont été recensés, principalement autour du bassin du lac Tchad. Cette année, l’épidémie semble s’être propagée plus à l’ouest, autour du Mali et du Niger, où son impact a été démultiplié par la vague de déplacements provoqués par le conflit dans le nord du Mali.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.