TF1 diffuse des extraits des négociations entre Merah et le Raid

TF1 a diffusé dimanche des extraits des négociations entre Mohamed Merah, le tueur au scooter auteur de 7 meurtres entre Toulouse et Montauban et les policiers du Raid. Une enquête pour violation du secret de l’instruction a été diligentée. Ces extraits auraient été enregistrés rue Sergent Vigné dans le quartier de la Côte Pavée à Toulouse, le 21 mars dernier, lorsque la police assiégeait le domicile de celui qui n’avait pas hésité quelques jours plus tôt à tuer, à bout portant, 3 jeunes enfants de l’école Ozar Hatorah. Dans ces propos prêtés à Merah, plusieurs révélations sur la personnalité du tueur. Et tout d’abord le cynisme de celui qui se disait en lien avec la nébuleuse Al Qaeada.

Dans ces enregistrements, Merah évoque ses crimes et disait vouloir en perpétré d’autres. “Vous avez un homme qui n’a pas peur de la mort, moi la mort, je l’aime comme vous, vous aimez la vie” indique un Merah passé par les camps d’entraînement talibans au Pakistan. Merah se targue d’avoir rusé et trompé les services de renseignement intérieur qui pourtant suivaient son profil. Le tueur de 3 enfants, d’un parent et de 3 militaires se vente ainsi d’avoir joué un double jeu : à la fois guerrier et jeune homme bien intégré.

Photo Toulouse7.com (c) France2. La diffusion de ces enregistrements a aussitôt provoqué une vive polémique. Et soulevé de nombreuses interrogations.

1 Commentaire

  1. cette impunité et ces récidives constantes qui amènent au drames et à la montée de la violence “y en a marre”. Que veut on exactement, ? un gouvernement de dictature ou une démocratie ? Dans ce dernier cas ce n’est pas en écoutant les récidivistes et ces extrêmistes qu’on progressera. Inadmissible que la presse soit “au courant” des dossiers en cours d’instruction (une raison supplémentaire à la dégradation de la sécurité)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.