Nice. défaite judiciaire de Christian Estrosi face à la CGT

Le Maire de Nice, voulait expulser la CGT des locaux qu’elle occupait depuis la libération. I: vient d’être débouté de sa demande. Le tribunal lui ordonne de reprendre les travaux dans un délai de 3 jours et le condamne à une astreinte sous 30 jours en cas de non respect de la décision de justice. “C’est une importante victoire de toute la CGT et surtout de nos camarades des Alpes-Maritimes qui ont lutté et défendu ardemment la liberté et le droit syndical. L’action paie, la solidarité qui s’est exprimée à travers des centaines de signatures sur la pétition a été exemplaire. Bravo à toutes et tous !” a t on commenté dans l’entourage de Jean Marc Thibault.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.