Le Parlement européen enterre le traité ACTA

Ce midi, les députés européens ont rejeté à la majorité le traité ACTA par 478 voix contre 39 lors de la session plénière de Strasbourg. ” La mort de ce traité liberticide et hautement toxique, c’est la victoire de la démocratie sur les lobbies, de la vérité sur les manipulations. Le dernier clou du cercueil ACTA est planté : Alea ACTA est!” s’exclame Marc Tarabella, chef de délégation PS au Parlement européen. Concrètement, le rejet d’ACTA s’explique par une multitude de facteurs toxiques selon l’Eurodéputé. “Nous ne pouvons accepter, par exemple, que : les taches de police ou de justice soient confiées au privé, qu’une nouvelle législation ne protège plus les données personnelles des citoyens. De permettre, le cas échéant à des sociétés d’obtenir le blocage à partir du nommage soit d’un site internet (comme en Chine) soit d’un médicament générique entre autre chose.” a souligné le parlementaire européen.

De plus, signer un accord international sur la contrefaçon sans la Chine ou l’Inde n’avait aucun sens; ce serait comme signer un accord maritime entre pays n’ayant pas accès à la mer” rajoute le député.

Nous reposer sur nos lauriers serait une grave erreur car ACTA, même s’il apportait de mauvaises réponses a posé les bonnes questions” a t il encore commenté .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.