Moudenc sauve les meubles

Dans la seule véritable circonscription indécise du département de Haute Garonne, c’est finalement le candidat de l’UMP Jean Luc Moudenc qui dépasse, d’une courte tête, son concurrent François Simon pour remporter la 3e circonscription de Haute Garonne. Jean Luc Moudenc évite une complète débandade de ses troupes dans un département désormais bien encré à gauche. Désormais secrétaire national de l’UMP et député, il conforte sa position de leader de la droite dans la région.

Dans une circonscription réservée à un candidat d’Europe Ecologie les Verts, le maire de Balma Alain Fillola s’était présenté en candidat socialiste dissident. Arrivé 3e du premier tour, celui qui est également conseiller général avait décidé de ne pas maintenir sa candidature et avait appelé à voter en faveur du candidat de la gauche arrivé en tête au premier tour : François Simon. Arrivé en tête au premier tour, Jean Luc Moudenc, à l’issue d’un long suspens tout au long de la soirée électorale, n’a pas été rattrapé au second. Avec un score de 50,41 %, Moudenc devance Simon de 350 voix.

Sur les 10 circonscriptions que compte le département de Haute Garonne, 9 ont été remportées par des candidats socialistes et une seule par un candidat de l’UMP.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.