La baisse du prix des matières premières fait baisser le taux d’inflation en Europe

Le taux d’inflation annuel de la zone euro a été de 2,4% en mai 2012, contre 2,6% en avril. Un an auparavant, il était de 2,7%. Le taux d’inflation mensuel a été de -0,1% en mai 2012. Le taux d’inflation annuel de l’UE a été de 2,6% en mai 2012, contre 2,7% en avril. Un an auparavant, il était de 3,2%. Le taux d’inflation mensuel a été de 0,0% en mai 2012.

Ces chiffres sont publiés par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

L’inflation dans les États membres de l’UE
En mai 2012, les taux annuels les plus faibles ont été observés en Grèce et en Suède (0,9% chacun) et en Bulgarie (1,8%), et les plus élevés en Hongrie (5,4%), en Estonie (4,1%) ainsi qu’à Chypre et à Malte (3,7% chacun). Par rapport à avril 2012, l’inflation annuelle a baissé dans vingt États membres, est restée stable dans trois et a augmenté dans trois.

Les taux moyens sur douze mois jusqu’en mai 2012 ont été les plus faibles en Suède (1,1%), en Irlande (1,5%) et en Grèce (2,1%), et les plus élevés en Estonie (4,7%), en Hongrie (4,5%) et en Slovaquie (4,1%).

Zone euro
Les principales composantes présentant les taux annuels les plus élevés en mai 2012 ont été les boissons alcoolisées & le tabac (4,7%), le logement (4,0%) et les transports (3,7%), tandis que les taux annuels les plus faibles ont été observés pour les communications (-3,3%), l’enseignement (0,7%) ainsi que les loisirs & la culture (1,3%). Au niveau des sous-indices détaillés, les carburants pour le transport (+0,22 point de pourcentage), le gaz (+0,12) ainsi que l’électricité et le tabac (+0,09 chacun) ont eu les plus forts impacts à la hausse sur le taux global, alors que les télécommunications (-0,19), l’équipement audiovisuel, les voitures et les loyers (-0,06 chacun) ont eu les impacts à la baisse les plus marqués.

Les principales composantes présentant les taux mensuels les plus élevés ont été les boissons alcoolisées & le tabac (0,4%), l’équipement ménager ainsi que les hôtels & restaurants (0,2% chacun), tandis que les transports (-1,0%) et les communications (-0,6%) ont affiché les taux mensuels les plus faibles. En particulier, les fruits (+0,03 point de pourcentage), les restaurants & cafés ainsi que l’électricité (+0,02 chacun) ont eu les plus forts impacts à la hausse sur le taux global, tandis que les carburants pour le transport (-0,15), le transport par air, les combustibles liquides, les légumes et les voyages à forfait (-0,02 chacun) ont eu les impacts à la baisse les plus marqués.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.