Les candidats UMP Nicolas Bonleux et Bertrand Serp appellent à la mobilisation et au rassemblement

Nicolas Bonleux candidat UMP sur la 2e Circonscription de Haute Garonne affrontera le candidat PS Gérard Bapt pour le 2e tour des législatives “se félicite des résultats du premier tour sur la 2ème circonscription et appelle à se mobiliser pour une victoire de l’opposition au second tour Nicolas Bonleux, candidat UMP aux législatives sur la 2 ème circonscription de la HauteGaronne, se félicite du résultat dans sa circonscription au premier tour des élections législatives et tient à remercier les électeurs qui lui ont fait confiance. Nicolas Bonleux appelle les électeurs de la droite et du centre à se rassembler pour le changement dans la 2ème circonscription, où le député sortant a été élu pour la première fois en 1978. Nicolas Bonleux appelle également les électeurs de la droite et du centre à maintenir la mobilisation au second tour car il est nécessaire que l’opposition obtienne la majorité à l’Assemblée Nationale, afin d’éviter la concentration de tous les pouvoirs aux mains d’une majorité, qui détient déjà la quasi-totalité des pouvoirs en France – Etat, Sénat, majorité des régions, départements et grandes villes – et afin d’empêcher la mise en oeuvre du programme socialiste qui plongerait la France dans un retard irrémédiable“.

Bertrand Serp Candidat UMP sur la 4e circonscription de Haute Garonne affrontera Martine Martinel au second tour : “Bertrand Serp, candidat UMP aux législatives sur la 4ème circonscription de la Haute-Garonne et ancien conseiller municipal de Toulouse, appelle les électeurs de la droite et du centre à se mobiliser pour le second tour et tient à remercier ceux qui lui ont fait confiance en lui donnant leur voix aujourd’hui. Face à une députée sortante PS portée par le résultat des élections présidentielles (mais avec un score en baisse par rapport à François Hollande, notamment sur le canton 12), malgré une situation compliquée avec une dissidence à droite, le candidat UMP se place en deuxième position, comptant désormais comme le nouveau challenger de la gauche dans la 4ème circonscription, une circonscription qui comptait pas moins de 16 candidats. Le combat continue, et la mobilisation au second tour ne doit pas faiblir, afin que le rassemblement de droite et du centre obtienne la majorité à l’Assemblée Nationale, seul moyen d’éviter l’hégémonie du PS et de la gauche ! Fait sans précédent en France depuis la création de la Vème République, la majorité présidentielle concentre en effet la quasi-totalité des pouvoirs aujourd’hui, depuis l’Etat et le Sénat jusqu’à la majorité des régions, des départements et des grandes villes. Ceci tout particulièrement en Haute-Garonne, où le pluralisme politique n’existe pas !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.