Nucléaire. les négociations entre l’Iran et l’AIEA dans l’impasse

La réunion qui s’est déroulée vendredi entre l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et une délégation de la République islamique d’Iran n’a permis « aucun progrès » sur le dossier nucléaire iranien, a annoncé le Directeur général adjoint de l’Agence, qui s’est dit déçu.

« Nous avons présenté une version révisée du document dit de l’approche structurée qui tenait compte des préoccupations émises par l’Iran », a indiqué M. Herman Nackaerts, faisant part de l’« esprit constructif » avec lequel l’équipe de négociateurs de l’Agence s’est rendu à cette réunion et de son intention de finaliser le document. »

« Toutefois, il n’y a eu aucun progrès et l’Iran a fait part de préoccupations dont nous avions déjà discuté par le passé et émis de nouvelles. C’est décevant. La date d’une réunion de suivi n’a pas encore été fixée » a déclaré M. Nackaerts dans un communiqué de presse.

L’« approche structurée » avait été convenue le 21 mai dernier entre l’Iran et l’AIEA pour faire la lumière sur un certain nombre de questions d’intérêt mutuel, notamment la possible dimension militaire du programme nucléaire iranien. Le 4 juin, le Directeur général de l’AIEA, Yukiya Amanoa, avait demandé à l’Iran de donner le plus rapidement possible à ses inspecteurs accès au site de Parchin.

Le programme nucléaire iranien – que Téhéran décrit comme pacifique – est une source de préoccupation pour la communauté internationale depuis qu’elle a découvert, en 2003, que le pays avait mené des activités nucléaires depuis 18 ans, en violation de ses obligations au titre du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.