Afghanistan. plusieurs dizaines de morts dans une série d’attentats suicides

Les Nations Unies ont condamné jeudi les attaques perpétrées hier dans quatre provinces d’Afghanistan et qui ont fait un bilan de 40 victimes civiles, dont dix enfants, et d’au moins 67 blessés. Selon les médias, deux attentats-suicides ont été commis par des Talibans, tandis qu’une frappe aérienne de l’OTAN aurait provoqué la mort de 18 civils, affirme des responsables afghans. L’attaque la plus meurtrière a été commise dans la province de Kandahar, où un double attentat-suicide à la bombe a tué plus de 22 personnes et fait une cinquantaine de blessés.

L’usage systématique d’engins explosifs improvisés et les attaques-suicides lancées par des éléments anti-gouvernementaux sont de loin les deux modes opératoires les plus meurtriers du conflit, depuis que la Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a commencé de recenser les pertes civiles dans le conflit armé dans ce pays.

« Les attaques perpétrées hier à Kandahar, Faryab et Paktika soulignent l’impact disproportionné que ces tactiques condamnées au niveau international ont sur les civils, en particulier les femmes et les enfants », a dénoncé le Mission dans une déclaration.

La MANUA a également exprimé sa préoccupation devant le fait que les opérations aériennes ont fait davantage de victimes civiles que toute autre tactique employée par les forces progouvernementales depuis le début du conflit armé. « Malheureusement, l’incident qui s’est produit à Logar ne fait que renforcer cette tendance. »

La MANUA a réitéré sa condamnation des engins explosifs improvisés et des attaques-suicides, ainsi que le prix disproportionné que le recours à ces tactiques fait payer aux femmes, enfants et hommes afghans. Elle a demandé en outre que les auteurs de ces actes soient traduits en justice.

La Mission a également appelé toutes les parties au conflit à redoubler d’efforts pour protéger les civils et à respecter pleinement l’obligation à laquelle elles sont juridiquement tenus au niveau international de minimiser les pertes de vies civiles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.