Syrie. François Hollande pose l’option militaire sur la table

Inflexion notable de la rhétorique internationale à l’égard du régime de Bachar Al Assad. Invité du journal de 20h de France2, le chef de l’Etat François Hollande a évoqué l’option militaire pour faire cesser les exactions en Syrie. François Hollande n’est “pas exclu une intervention militaire” dans le cas d’une autorisation du recours à la force par le conseil de sécurité de l’ONU.

Hollande n’a cependant pas fait de cette option son objectif premier. Le nouveau locataire de l’Elysée a insisté sur la nécessité de durcir les sanctions internationales pour faire pression sur le régime de Bachar al Assad qualifié “d’assassin de son peuple”. François Hollande a ainsi indiqué qu’il allait longuement s’entretenir sur le sujet avec Vladimir Poutine vendredi à Paris. L’homme fort du Kremlin continue -avec le gouvernement chinois- à soutenir son allié stratégique et le régime de Bachar Al Assad, bloquant ainsi toute résolution devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Photo (c) ECPAD

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.