Syrie. Le Conseil de sécurité de l’ONU déplore “la détérioration rapide de la situation humanitaire”

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé jeudi leur vive déception au sujet du refus du gouvernement syrien d’autoriser la Secrétaire générale adjointe pour les affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Valerie Amos, à se rendre dans le pays, malgré des demandes répétées et des contacts diplomatiques intenses pour obtenir l’approbation de la Syrie.

Dans une déclaration à la presse de la Présidence du Conseil, le Conseil de sécurité demande instamment aux autorités syriennes d’accorder à Mme Amos un accès immédiat et sans restriction à ce pays.

Les membres du Conseil de sécurité ont également déploré « la détérioration rapide de la situation humanitaire, notamment le nombre croissant de civils affectés, la précarité de l’;accès à des services médicaux appropriés et les pénuries de vivres, notamment dans les zones touchées par les combats et la violence telles que Homs, Hama, Deraa et Idlib ».

Les membres du Conseil de sécurité ont exhorté les autorités syriennes à autoriser le personnel humanitaire à accéder immédiatement, sans restriction et sans entrave à toutes les populations ayant besoin d’une assistance, conformément au droit international et aux principes régissant l’assistance humanitaire. Ils engagent toutes les parties présentes en Syrie, en particulier les autorités syriennes, à coopérer pleinement avec les Nations Unies et les organisations humanitaires compétentes pour faciliter la fourniture d’une assistance humanitaire et permettre l’évacuation des blessés des zones affectées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.