La “température ressentie” pour les nuls

La météo a jeté un froid depuis quelques jours. Tantôt, les journalistes évoquent une température en degré Celsius. Tantôt, ils parlent de « température ressentie ». Slate.fr s’est demandé ce qu’est réellement cette théorie du degré « ressentie » ?

La « température ressentie » est également nommée  refroidissement éolien ou facteur vent. « Cette dernière est plus basse que la température enregistrée par les thermomètres lorsque le vent souffle » souligne l’article. Selon les scientifiques, le corps humain souffre beaucoup moins quand les rafales de vent sont absentes. En effet, le corps immobile crée un gradient entre les 37°C de l’intérieur du corps humain et la température extérieure. “Le visage se trouve ainsi recouvert par une sorte d’isolation thermique constituée par la fine couche d’air qu’il a lui-même chauffée.” Bref, l’air est un isolant qui protège la peau. Même s’il ne fait pas disparaître la sensation de froid, il l’atténue.

Plus que cela, l’article nous apprend qu’une formule mathématique existe pour calculer cette « température ressentie ». Hors, elle est contestée par de nombreux experts. Une chose est sûre, le cops supporte mal la combinaison vent et degré Celsius négatif.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.