“Nicolas Sarkozy est déconnecté des réalités quotidiennes des français”

Les réactions à l’intervention de Nicolas Sarkozy se multiplient à l’approche des échéances électorales. Après Kader Arif et Martine Martinel, c’est un autre candidat aux élections législatives dans le département de Haute Garonne qui a décidé de critiquer publiquement celui qui sera le probable candidat à sa succession. Pour le désormais conseiller régional Vert François Simon “Pour la énième fois depuis le début du quinquennat, Nicolas Sarkozy s’est arrogé le droit de monopoliser plusieurs chaînes nationales pour effectuer un numéro médiatique dont il a le secret : à la fois donneur de leçons et lénifiant. Cette fois, il a en plus montré combien il est déconnecté des réalités quotidiennes des Français. Tandis que la crise frappe déjà lourdement l’équilibre financier des ménages, il leur inflige des mesures à la fois injustes et inefficaces : outre la hausse de la TVA, il promet d’accroître la flexibilité sur les salaires et le temps de travail (accords compétitivité-emploi) ce qui reviendra à travailler plus, mais gagner moins“.

Pour faire passer la pilule, il l’enrobe avec quelques dispositions minimalistes visant à mettre à contribution certaines entreprises, les revenus du patrimoine et le secteur financier… c’est navrant !” commente celui qui devrait porter les couleurs Vertes sur la 3ème circonscription de la Haute-Garonne.

Mais cette manoeuvre n’abuse personne car, depuis cinq ans, Nicolas Sarkozy est le président des riches et des puissants. C’est donc une partition qui sonne faux et qui prouve combien ce président est déconnecté des réalités ! Il veut incarner un président courageux : mais le courage aurait été de mettre davantage à contribution les entreprises du CAC 40 et les grands groupes bancaires, afin de rééquilibrer les revenus du capital et du travail ! Il veut faire croire qu’il est le seul à pouvoir affronter la crise : mais il en est l’un des principaux responsables, notamment parce qu’il a aligné sa pseudo-politique économique sur celle de Mme Merkel ; Il veut démontrer qu’il a le sens de l’Etat : mais il a mis la plupart des institutions républicaines au service de son clan et de l’UMP, au lieu de réaliser la République irréprochable promise en 2007” a encore souligné l’ancien candidat socialiste aux élections municipales à Toulouse.

Et de conclure “Enfin, même si les questions sociales restent prioritaires, Nicolas Sarkozy n’a pas évoqué les questions environnementales et le potentiel que représentent les emplois de la transition environnementale et énergétique (proposition-phare de l’accord PS-EELV). En conclusion, comme l’a lui-même souligné Nicolas Sarkozy, « les Français sont très lucides » et ils se rendent compte qu’il s’agit-là d’un 3ème plan d’austérité. Ils sauront donc lui en tenir rigueur en mai prochain“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.