L’ONU dénonce les déplacements forcés de Palestiniens par Israël en Cisjordanie

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a publié jeudi un rapport qui montre que l’an dernier 1.100 Palestiniens, dont plus de la moitié étaient des enfants, ont été déplacés de façon forcée et ont vu leurs maisons démolies par les forces d’occupation israéliennes. Cela représente une augmentation de 80% par rapport à l’année précédente.

Le rapport intitulé « Démolitions et déplacements forcés dans la Cisjordanie occupée » ajoute que 4.200 personnes ont été affectées par la destruction de leurs moyens de subsistance. Selon le rapport, les forces israéliennes ont détruit 622 structures palestiniennes, dont des maisons, des abris pour animaux, des écoles et des mosquées.

60% des structures démolies se trouvaient dans des zones que les forces d’occupation ont allouées à des colons israéliens. Le rapport ajoute que 90% des démolitions et 92% des déplacements forcés ont eu lieu dans des zones habitées par des communautés d’agriculteurs et d’éleveurs déjà très vulnérables dans le territoire connu sous le nom de « zone C », qui couvre 60% de la Cisjordanie sous contrôle total d’Israël.

« Le déplacement forcé de familles palestiniennes et la destruction de logements et de propriété appartenant à des civils par les forces israéliennes en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, a un impact humanitaire considérable », met en garde le rapport en ajoutant que l’impact sur le bien-être psycho-social de ces familles peut être « dévastateur ».

Le rapport souligne qu’Israël, en tant que force d’occupation en Cisjordanie, a l’obligation de protéger les civils palestiniens et d’administrer le territoire selon leurs intérêts.

Lors de sa visite en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés en mai 2011, la Secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires humanitaires, Valerie Amos, avait exhorté Israël à mettre fin à sa politique d’expulsions et à prendre en compte les conséquences humanitaires des démolitions et des déplacements forcés en Cisjordanie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.