La guerre au Sud Soudan inquiète la communauté internationale

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a exprimé lundi sa préoccupation concernant la situation dans l’Etat de Jonglei au Soudan du Sud qui a été la proie récemment de violences entre les ethnies Lou Nuer et Murle.

Les membres du Conseil de sécurité « ont déploré les pertes en vies humaines et en moyens de subsistance pour les personnes affectées par la violence et ont souligné la responsabilité du gouvernement du Soudan du Sud à protéger sa population et en particulier les groupes les plus vulnérables tels que les femmes et les enfants », a dit dans une déclaration à la presse le Représentant permanent de l’Afrique du Sud auprès des Nations Unies, Baso Sangqu, qui occupe la Présidence du Conseil de sécurité pour le mois de janvier.

Le Conseil de sécurité a salué les efforts du gouvernement de la République du Soudan du Sud pour trouver une solution négociée à la crise et pour protéger les civils. Il a appelé le gouvernement à continuer à s’impliquer dans un processus inclusif pour résoudre les causes de la violence et à mettre en oeuvre les mesures nécessaires pour assurer la protection des civils.

Le Conseil de sécurité a félicité la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) pour sa réaction rapide à la situation, y compris auprès du gouvernement du Soudan du Sud et de la communauté internationale, pour mettre en garde contre le risque de conflit ainsi que pour ses efforts pour mettre en place des mesures efficaces afin d’aider le gouvernement à protéger la population civile.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.