Troubles électoraux en RD du Congo : la Cour pénale international met en garde

Alors que la population de la République démocratique du Congo (RDC) attend les résultats des élections présidentielle et législatives de la semaine dernière, le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a prévenu mardi que toute explosion de violence liée aux élections fera l’objet d’une enquête et que les responsables seront poursuivis.

« Alors que se déroule actuellement le processus électoral en République démocratique du Congo, je tiens à réitérer les propos que j’ai déjà tenus le 11 novembre : nous surveillons de près la situation sur place, et nous ne tolérerons aucun recours à la violence », a dit le Procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo.
« On nous signale régulièrement de nombreux cas d’attaques violentes menées contre des civils, d’affrontements entre factions rivales et d’attaques lancées par des groupes armés et les forces de sécurité nationale », a-t-il ajouté.
Le Procureur a exhorté les autorités congolaises à fournir à la CPI des informations sur les allégations de tirs sur des manifestants par les forces de sécurité et a salué les initiatives prises par les autorités nationales aux fins d’enquêter sur les auteurs de telles attaques visant la population civile et de les traduire en justice.
« J’ai également été informé d’;actes de violence perpétrés à l’encontre de manifestants par des groupes armés apparemment associés à différents partis et responsables politiques », a dit M. Moreno-Ocampo.
« Les dirigeants politiques de tous bords doivent comprendre ceci : mon Bureau surveille la situation en RDC de très près. Comme nous l’avons montré à la fois au Kenya et en Côte d’Ivoire, la planification et l’exécution d’attaques visant des civils à des fins électorales ne seront pas tolérées. Si vous êtes responsable de crimes relevant de la compétence de la CPI, la Cour est en mesure d’ouvrir une enquête et de vous traduire en justice, quel que soit le rang que vous occupez ou le parti politique auquel vous êtes affilié », a-t-il ajouté.
Il a prié instamment les dirigeants, commandants et responsables politiques, quel que soit leur camp, d’appeler leurs partisans au calme. « La violence électorale n’ouvre plus le chemin du pouvoir mais celui de La Haye. Soyez-en assurés », a-t-il conclu.

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021