Vague d’attentats meurtriers contre les Chiites d’Afghanistan

La Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a vivement condamné mardi les explosions qui ont eu lieu dans les villes de Kaboul et de Mazar-i-Sharif, faisant des morts et des blessés parmi des civils afghans qui s’étaient réunis pour célébrer l’Achoura, l’une des plus importantes fêtes chiites.

« Nous présentons nos sincères condoléances à ceux qui ont perdu leurs êtres chers dans ces attaques », a dit la MANUA dans un communiqué de presse. « Nos pensées vont à tous les Afghans qui ont été affectés et nous souhaitons un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés. »

Selon la Mission des Nations Unies, « les attaques d’aujourd’hui contre des civils afghans n’ont pas de justification. De telles attaques illégales et aveugles sont complètement inacceptables et leurs auteurs sont pleinement responsables des morts et des blessés causés par ces actes brutaux parmi les civils. »

Selon la presse, au moins 54 personnes ont été tuées et 150 autres blessées dans un attentat à Kaboul, mardi 6 décembre. Un kamikaze s’est fait exploser dans un sanctuaire chiite où plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées pour célébrer l’Achoura. Par ailleurs, 4 personnes, dont un soldat afghan, ont également été tuées mardi dans l’explosion d’une bombe dans la ville de Mazar-i-Sharif, dans le nord du pays. La bombe a explosé près d’une mosquée, faisant également 17 blessés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.